Le transporteur ferroviaire CSX est prêt à assurer un lien direct avec le port de Montréal

Offert par Les Affaires


Édition du 17 Octobre 2015

Le transporteur ferroviaire CSX est prêt à assurer un lien direct avec le port de Montréal

Offert par Les Affaires


Édition du 17 Octobre 2015

Par François Normand

[Photo : Bloomberg]

Le transporteur ferroviaire américain CSX, qui exploite un terminal intermodal à Salaberry-de-Valleyfield, se dit prêt à établir un lien directement avec le port de Montréal si une entreprise de navigation, par exemple, souhaite diversifier sa chaîne logistique en Amérique du Nord.


«Nous appuierons n'importe quel client qui voudrait établir cette relation», affirme la porte-parole, Melanie Cost. Elle précise toutefois que CSX n'établirait pas ce lien, mais le ferait uniquement à la demande d'un client voulant faire transiter des marchandises entre son terminal et le port de Montréal, ou vice versa. CSX dit ne pas encore avoir reçu une telle demande.


Le cas échéant, le transporteur miserait sur un lien routier (par camion) avec le port de Montréal. Ce système est déjà en place dans plusieurs ports de la côte est des États-Unis où CSX offre ses services.


Le réseau ferroviaire de CSX, qui s'étend dans la plupart des États situés à l'est du fleuve Mississippi, a déjà été interrelié directement avec des rails au port de Montréal. La ligne avait été inaugurée en 1897, pour être abandonnée dans les années 1990.


Selon CSX, il serait trop coûteux de restaurer ce lien ferroviaire. C'est pourquoi le transporteur américain miserait plutôt sur un lien routier pour relier son terminal de Salaberry-de-Valleyfield au port de Montréal.


Réactions prudentes


Jointe par Les Affaires, l'Administration portuaire de Montréal dit que CSX n'a pas pris contact avec elle à ce sujet. Cela dit, les autorités portuaires semblent favorables, du moins officiellement, à l'établissement d'un tel lien.


«Le port est ouvert à toute augmentation des transits se déroulant sur son territoire», indique la porte-parole, Mélanie Nadeau.


Cargo M, la grappe de logistique et de transport de Montréal, a pour sa part préféré ne pas se prononcer sur le projet de CSX, «n'ayant pas d'information» sur celui-ci. Même prudence du côté de l'Association du camionnage du Québec.


Suivez François Normand sur Twitter @francoisnormand


image

Efficacité énergétique

Vendredi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Montréal perd une cité, mais en accueille une autre

Édition du 12 Mai 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. Un ambitieux projet de développement du Port de Montréal, dans l'est de la ville, vient d'être abandonné.

Nouvelle direction au Port de Valleyfield

01/08/2017 |

Le Port de Valleyfield, qui acceuille notamment des navires qui desservent des mines et des communautées du nord ...

À la une

À surveiller: Mediagrif, Savaria et Magna

Que faire avec les titres de Mediagrif, Savaria et Magna?

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour le 20/09/2018 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.

Bourse: Wall Street, déjà à des niveaux record, ouvre en hausse

Il y a 9 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Plusieurs analystes mettaient toutefois en garde contre de potentiels mouvements imprévus vendredi.