Air Canada offrira une nouvelle liaison quotidienne entre Montréal et le Japon

Publié le 23/08/2017 à 15:13

Air Canada offrira une nouvelle liaison quotidienne entre Montréal et le Japon

Publié le 23/08/2017 à 15:13

Par Martin Jolicoeur

À compter du printemps prochain, Air Canada offrira une première liaison quotidienne, régulière et sans escale, entre les villes de Montréal et de Tokyo, au Japon.


Montréal deviendra alors la quatrième ville canadienne à profiter d’une telle liaison régulière, après celles de Toronto, Vancouver et Calgary. Les vols seront assurés au moyen du 787 Dreamliner de Boeing, le plus récent appareil de la flotte du transporteur.


Tout en offrant l’avantage d’un même rayon d’action que le Boeing 777, le Dreamliner offre des coûts d’exploitation suffisamment inférieurs pour permettre des liaisons jugées autrefois non rentables, a expliqué en conférence de presse, Calin Rovinescu, président et chef de la direction d’Air Canada.


L’annonce du transporteur a été faite ce mercredi matin, en présence du maire de Montréal, Denis Coderre, de la ministre Lise Thériault, et de la plupart des  représentants de la communauté de la communauté des affaires et touristiques de Montréal.


«De toutes les liaisons que nous espérions, Tokyo figurait certainement parmi celles qui nous intéressaient le plus, mais également parmi celles que nous croyions le moins probables de voir se réaliser à court terme. Alors qu’Air Canada décide de lancer cette liaison aussi rapidement a été pour nous tous une très agréable surprise», a confié au journal Les Affaires, Michel Leblanc, président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.


Les liaisons directes d’Air Canada, entre Montréal et Tokyo Narita, débuteront à compter du 1er juin prochain. Elle offrira des vols quotidiens pendant la saison estivale, puis trois fois par semaine au cours de l’hiver. Le vol aller-retour est offert au tarif spécial de lancement de 999$, tout compris. 


Une telle annonce «n'est pas seulement bonne pour notre économie. Elle est aussi bonne pour notre mode de vie», a déclaré le maire Coderre, rappelant le partenariat qu'entretient Montréal et Hiroshima depuis bientôt 20 ans, et réclamant du même coup une liaison aérienne similaire avec la ville de Beyrouth.


298 passagers par jours


Air Canada a bon espoir que le trafic des voyageurs du Québec, des provinces maritimes et de l’Est des États-Unis (de Boston, Philadelphie et Orlando particulièrement) seront séduits par cette nouvelle option de transport direct vers le Japon. Chaque appareil 787 d’Air Canada est configuré de manière à transporter 247 passagers en classe économique, 21 en classe privilège et 30 en classe affaires.


Selon le pdg de Montréal International, Hubert Bolduc, une soixantaine de sociétés japonaises ont des activités au Québec, ce qui pourrait contribuer au trafic de passagers entre les deux villes. De plus, quelques centaines d’entreprises du Québec entretiennent aussi des liens avec des entreprises du Japon. 


Le gouvernement du Québec, par l’intermédiaire de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, s’est engagé à investir 200 000$ à la promotion de cette nouvelle liaison, a révélé la vice-première ministre et ministre
responsable des PME, 
de l'allègement réglementaire et du développement
économique régional, Lise Thériault


Tripler la venue de Japonais


Tourisme Montréal ne s’inquiète guère, en dépit d’une légère baisse de 1% des entrées de voyageurs en provenance du Japon depuis le début 2017. Selon les dernières données, 20 747 touristes japonais visitent Montréal annuellement, engrangeant des dépenses de 15,5M$ (2014).


Le Japon est le 12e marché touristique outre-mer en importance pour Montréal. Fort de cette nouvelle liaison, son pdg Yves Lalumière, s’attend à ce que leur présence triple Montréal à 60 000 annuellement, dès la première année terminée. 


C’est à peu de chose près, le nombre de touristes japonais qu’ont accueilli chacune des provinces de l’Ontario et de la Colombie-Britannique, au cours des six premiers mois de 2017. Jusqu’en juillet dernier,  la Colombie-Britannique en a accueilli 64 000, en hausse de 8% sur 2016, et l’Ontario en a reçu 55 000, en hausse de 18%. 


Hausse des liaisons et du bénéfice


Depuis le début de 2017, Air Canada a lancé sept nouvelles liaisons au départ de Montréal. On parle de liaisons vers Shanghai, Marseille, Dallas/Fort Worth, Washington-Dulles, Reykjavik, Tel-Aviv et Alger. Une huitième nouvelle liaison sera assurée à destination de Lima à compter de décembre 2017.


Une tendance haussière qui, si elle venait à se poursuivre, forcerait rapidement  l’Aéroport Montréal-Trudeau à accroître sa capacité d’accueil, a admis son nouveau pdg, Philippe Rainville. En 2004, l’aéroport de Dorval desservait 30 destinations internationales régulières. Cette année, soutient M. Drainville, il réussit à en desservir 85.


Au début du mois, Air Canada a annoncé un bénéfice net de 300M$ pour le deuxième trimestre 2017. La valeur de l’action d’Air Canada a grimpé de 0,67$, ou de 2,91% depuis le début de la journée, le 23 août. Peu avant 15 heures, à la Bourse de Toronto, l’action du transporteur se négociait à 23,71$.


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier

Sur le même sujet

10 choses à savoir lundi

15/05/2017 | Alain McKenna

Ce métro de 27 G$ dévoilé à Montréal! Un terminal d'aéroport pour riches seulement et des coops avides comme une banque.

Montréal : jouer ses atouts

Édition du 01 Octobre 2016 | Julie Cailliau

Le beau temps aidant, je profite encore de mon beau vélo rouge. C'est fou tout ce qu'on remarque en se déplaçant sur ...

À la une

«C'est une des choses qui tuent les studios de jeux vidéo»

25/09/2017 | Denis Lalonde

Voici la réalité des studios indépendants, ou indies, dans le jargon de l'industrie...

Sans le savoir, ce PDG québécois vient de se lancer un ultimatum

Édition du 16 Septembre 2017 | Yannick Clérouin

CHRONIQUE. J'ai une suggestion pour le patron de ProMetic, qui juge son entreprise sous-évaluée...

Le Québec, terreau fertile pour un leader populiste?

25/09/2017 | Olivier Schmouker

Aujourd'hui, 2 Québécois sur 3 se disent prêts à voter pour un leader populiste, selon un sondage Crop-Cogeco.