Les tarifs aériens ont baissé à Montréal

Publié le 27/09/2012 à 09:34

Les tarifs aériens ont baissé à Montréal

Publié le 27/09/2012 à 09:34

Par La Presse Canadienne

Les tarifs aériens intérieurs moyens ont augmenté dans 7 des 10 villes d'embarquement choisies au Canada au quatrième trimestre de 2011, par rapport au quatrième trimestre de 2010, a révélé jeudi Statistique Canada.


Les villes ayant affiché les plus fortes augmentations trimestrielles, d'une année à l'autre, au chapitre des tarifs aériens étaient Saskatoon (+6,3 pour cent), Calgary (+6 pour cent) et Regina (+5,5 pour cent). Les plus fortes baisses se sont produites à Ottawa (-4,2 pour cent) et à Montréal (-3,4 pour cent).


La moyenne des tarifs aériens intérieurs s'élevait à 217,50 $ à Toronto, le niveau le plus élevé, suivie de Vancouver (212,30 $) et de Winnipeg (197,10 $).


Le tarif aérien intérieur et international moyen (tous les types de tarifs) a atteint 249,10 $ durant le quatrième trimestre de 2011, en hausse de 1,7 pour cent par rapport au quatrième trimestre de 2010.


Le tarif aérien intérieur moyen (tous les types de tarifs) payé par les passagers s'est chiffré à 194,70 $, en hausse de 2,3 pour cent. Le tarif aérien international moyen est resté relativement stable, se chiffrant à 326,40 $ (+0,1 pour cent).

Sur le même sujet

Locataires de bureaux, c'est le temps de négocier votre bail

01/12/2015 | Matthieu Charest

Avec des taux de disponibilité et d’inoccupation record, le centre-ville de Montréal recèle plusieurs aubaines.

Le flushgate pourrait-il être payant ?

Édition du 28 Novembre 2015 | François Pouliot

CHRONIQUE. Peut-on faire de l'argent en tablant sur les industries qui s'occupent de nos déchets solides et de nos ...

À la une

10 choses à savoir lundi

15/01/2017 | Yannick Clerouin, Alain McKenna et Julien Abadie

Tout le monde en amour avec la C-Series, une barre aux grillons montréalaise, voici votre dernier calepin de notes.

Tenez-vous tant que ça au 9@5 au bureau?

BLOGUE. La meilleure façon de travailler? Une étude de Princeton et Harvard apporte une réponse incroyable...

«La perte de sièges québécois, ce n’est pas la faute de Trump mais de Couillard»

15/01/2017 | lesaffaires.com

Au tombé de rideau du premier conseil national, le chef du Parti québécois a promis «un gouvernement des PME» en 2018.