Les tarifs aériens ont baissé à Montréal

Publié le 27/09/2012 à 09:34

Les tarifs aériens ont baissé à Montréal

Publié le 27/09/2012 à 09:34

Par La Presse Canadienne

Les tarifs aériens intérieurs moyens ont augmenté dans 7 des 10 villes d'embarquement choisies au Canada au quatrième trimestre de 2011, par rapport au quatrième trimestre de 2010, a révélé jeudi Statistique Canada.


Les villes ayant affiché les plus fortes augmentations trimestrielles, d'une année à l'autre, au chapitre des tarifs aériens étaient Saskatoon (+6,3 pour cent), Calgary (+6 pour cent) et Regina (+5,5 pour cent). Les plus fortes baisses se sont produites à Ottawa (-4,2 pour cent) et à Montréal (-3,4 pour cent).


La moyenne des tarifs aériens intérieurs s'élevait à 217,50 $ à Toronto, le niveau le plus élevé, suivie de Vancouver (212,30 $) et de Winnipeg (197,10 $).


Le tarif aérien intérieur et international moyen (tous les types de tarifs) a atteint 249,10 $ durant le quatrième trimestre de 2011, en hausse de 1,7 pour cent par rapport au quatrième trimestre de 2010.


Le tarif aérien intérieur moyen (tous les types de tarifs) payé par les passagers s'est chiffré à 194,70 $, en hausse de 2,3 pour cent. Le tarif aérien international moyen est resté relativement stable, se chiffrant à 326,40 $ (+0,1 pour cent).

Sur le même sujet

Découvrez le nouveau Président de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal

23/06/2015 | Diane Bérard

Interview de Gabriel Bran Lopez, le nouveau président de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal.

Une ville intelligente, au-delà des technologies

Édition du 20 Juin 2015 | Matthieu Charest

IMMOBILIER ET URBANISME. L'expression «ville intelligente» est à la mode. Pourtant, difficile d'en circonscrire le ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Référendum: non massif et risqué des Grecs

17:42 | AFP

Les Grecs ont nettement rejeté le plan des créanciers de leur pays, précipitant Athènes dans l'incertitude.

Investir en Europe lorsque ça va mal?

BLOGUE. Chercher ses idées d'investissement à partir des mauvaises nouvelles ne constitue qu'un point de départ.

Le calendrier de l'investisseur (semaines du 6 et 13 juillet 2015)

Voici les prévisions des analystes concernant les résultats qui seront publiés ces 2 prochaines semaines