Le budget Marceau pourrait nuire à SNC et Genivar

Publié le 21/11/2012 à 14:18, mis à jour le 21/11/2012 à 15:37

Le budget Marceau pourrait nuire à SNC et Genivar

Publié le 21/11/2012 à 14:18, mis à jour le 21/11/2012 à 15:37

Par La Presse Canadienne

[Photo : Gilles Delisle]

Le coup de frein que le gouvernement Marois vient de donner aux investissements en infrastructures pourrait affecter négativement les deux plus grosses firmes québécoises de génie-conseil, SNC-Lavalin (TSX:SNC) et Genivar (TSX:GNV), prévient un analyste financier.


PLUS : Le budget Marceau favorable pour Jean Coutu


Dans son premier budget, déposé mardi, le ministre des Finances, Nicolas Marceau, a annoncé une réduction de 1,5 milliard $ (G $) par année du niveau moyen des investissements publics en immobilisations au cours des cinq prochaines années, par rapport aux intentions du précédent gouvernement libéral.


Malgré cette baisse de 7,5 G$ sur cinq ans, Québec compte tout de même dépenser 47,6 G$ en immobilisations entre le 1er avril 2013 et la fin mars 2018. De plus, les investissements demeureront supérieurs à 9,5 G$ au cours des deux prochaines années, avant de diminuer de façon plus marquée à partir de 2015-16.


Dans une note publiée mardi soir, l'analyste Maxim Sytchev, d'AltaCorp Capital, souligne que la moyenne annuelle de 9,5 G$ est équivalente à celle de la période allant de 2007 à aujourd'hui (les investissements en immobilisations sont passés de 6,3 à 12,5 milliards $ par année en six ans).


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Équilibre: les péquistes dénoncent les raccourcis néfastes des libéraux

Budget Québec 2015. Les libéraux prennent des raccourcis qui compromettent la croissance économique, dit le PQ.

Des baisses d'impôt annoncées, mais pour plus tard

26/03/2015 | Stéphane Rolland

Budget Québec 2015. Les contribuables devront patienter avant d’obtenir les baisses d’impôts promises dans le budget.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bombardier: il n'y aura pas vente de feu

11:59

Son nouveau PDG, Alain Bellemare, assure qu'il n'a pas l'intention de procéder à une vente sous pression.

L'industrie québécoise des TIC se porte bien, mais fait face à certains défis

L’industrie québécoise des TIC se porte bien, mais doit relever certains défis pour poursuivre sa croissance.

À surveiller: Coca-Cola, lululemon et AGF

Que faire avec les titres de Coca-Cola, lululemon et AGF? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles ...