Le budget Marceau pourrait nuire à SNC et Genivar

Publié le 21/11/2012 à 14:18, mis à jour le 21/11/2012 à 15:37

Le budget Marceau pourrait nuire à SNC et Genivar

Publié le 21/11/2012 à 14:18, mis à jour le 21/11/2012 à 15:37

Par La Presse Canadienne

[Photo : Gilles Delisle]

Le coup de frein que le gouvernement Marois vient de donner aux investissements en infrastructures pourrait affecter négativement les deux plus grosses firmes québécoises de génie-conseil, SNC-Lavalin (TSX:SNC) et Genivar (TSX:GNV), prévient un analyste financier.


PLUS : Le budget Marceau favorable pour Jean Coutu


Dans son premier budget, déposé mardi, le ministre des Finances, Nicolas Marceau, a annoncé une réduction de 1,5 milliard $ (G $) par année du niveau moyen des investissements publics en immobilisations au cours des cinq prochaines années, par rapport aux intentions du précédent gouvernement libéral.


Malgré cette baisse de 7,5 G$ sur cinq ans, Québec compte tout de même dépenser 47,6 G$ en immobilisations entre le 1er avril 2013 et la fin mars 2018. De plus, les investissements demeureront supérieurs à 9,5 G$ au cours des deux prochaines années, avant de diminuer de façon plus marquée à partir de 2015-16.


Dans une note publiée mardi soir, l'analyste Maxim Sytchev, d'AltaCorp Capital, souligne que la moyenne annuelle de 9,5 G$ est équivalente à celle de la période allant de 2007 à aujourd'hui (les investissements en immobilisations sont passés de 6,3 à 12,5 milliards $ par année en six ans).


Sur le même sujet

Finances publiques: la grogne du payeur, le doute du chroniqueur

02/12/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Le payeur en nous est ressorti maugréant, le chroniqueur relativement satisfait, mais avec un important doute.

Commission Robillard: remontons le jupon et arrêtons le chrono

Mis à jour le 25/11/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Le jupon des membres de la Commission dépasse. Ils devraient rapidement le remonter.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

2015 : ce que prévoient 200 financiers

206 professionnels sondés prévoient une hausse du S&P 500 et des taux l'an prochain, ainsi qu'un rebond du pétrole.

Le pétrole rechute à New York, dans une atmosphère fébrile

18/12/2014 | AFP

Les cours du pétrole coté à New York sont retombés jeudi à leur plus bas niveau depuis début mai 2009.

Couche-Tard : The Pantry termine bien une année faste

The Pantry n’est pas le coup attendu mais l'achat de 2 G$ est rentable et coiffe une année faste pour Couche-Tard.