Netflix doit financer les réseaux de télécoms au Canada, selon Québecor

Publié le 30/11/2015 à 16:02

Netflix doit financer les réseaux de télécoms au Canada, selon Québecor

Publié le 30/11/2015 à 16:02

Par François Normand

Pierre Dion. (Photo: Jérôme Lavallée)

Puisque Netflix (Nasdaq; NFLX) utilise les réseaux de télécommunications au Canada, le gouvernement fédéral devrait forcer le diffuseur américain de vidéos en continu sur le web à payer sa juste part pour les financer, affirme le président et chef de la direction de Québecor (Tor; QBR.B), Pierre Dion.


Dans un discours prononcé ce lundi devant le Cercle canadien de Montréal, il a déclaré que le géant américain «profite» gratuitement des réseaux de télécommunications développés par Telus, Vidéotron, Bell Canada et Rogers, qui investissent «des milliards de dollars» pour répondre à la demande croissante pour les contenus sur le web au pays.


«Malgré le fait que Netflix encaisse des revenus au Canada, celle-ci ne paie pas de taxe de vente au Canada, et, surtout, n'investit pas dans les infrastructures au Canada», dénonce Pierre Dion.


En 2011, Netflix comptait 1,1 million d'abonnés au Canada, selon la firme d'analyse eMarketer. Aujourd'hui, ils sont rendus 4 millions.


Selon Pierre Dion, Netflix «monopolise» à elle seule 34% du trafic en aval sur les réseaux à large bande au Canada.


«C'est l'ensemble des acteurs de l'industrie et des consommateurs qui sont concernés par cette problématique», dit-il.


En point de presse, Pierre Dion a refusé de se prononcer sur les moyens - taxes, redevances, etc. - qu'Ottawa pourrait utiliser pour faire payer sa juste part à Netflix.


«Je ne veux pas me prononcer aujourd'hui. Je dis seulement qu'il y a une problématique. Ça concerne l'industrie, ça concerne les consommateurs», dit-il, en précisant qu'il souhaitait discuter de cet enjeu avec le nouveau gouvernement Trudeau dans les prochaines semaines.


Sans dire s'il était en faveur d'un front commun des joueurs de l'industrie pour forcer la main à Ottawa, Pierre Dion a insisté sur le fait que cette problématique touchait toutes les entreprises comme Québecor.

À suivre dans cette section


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

Vivre son deuil avec l'aide d'objets connectés

12/10/2017 | Philippine de Tinguy

PME DE LA SEMAINE. Une PME de Matane propose de revitaliser les rituels funéraires.

Cercle de feu en Ontario : développement de 880 km de fibre optique

06/10/2017 |

Les gouvernements fédéral et provincial investissent 67 M $ pour doter la région riche en ...

À la une

Pourrez-vous survivre à la nouvelle concurrence chinoise?

Mis à jour le 21/10/2017 | François Normand

ANALYSE– La Chine vient de lancer une réforme majeure qui affectera plusieurs entreprises canadiennes et occidentales.

Bombardier goûte à la médecine qui a fait son propre succès

Mis à jour le 21/10/2017 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. La vente récente du contrôle de la CSeries poursuit une tendance historique.

Vidéo: vers une récession en 2020?

21/10/2017 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION– La prochaine récession pourrait survenir en 2020 au Canada, selon Fiera Capital.