Tarifs: GM met l'administration Trump en garde

Publié le 29/06/2018 à 16:14

Tarifs: GM met l'administration Trump en garde

Publié le 29/06/2018 à 16:14

Par AFP

Les taxes douanières sur le secteur automobile que la Maison Blanche envisage de mettre en oeuvre pourraient conduire General Motors (GM) à supprimer des emplois et augmenter les prix de ses véhicules, a prévenu vendredi le constructeur automobile américain.


"Augmenter les tarifs douaniers pourrait réduire la taille de GM, réduire la présence sur le plan national et à l'étranger de cette entreprise américaine emblématique et risque de réduire les emplois plutôt que de les augmenter", écrit GM dans des commentaires transmis au département du Commerce dans le cadre d'une période de consultations.


La Maison Blanche avait annoncé le 23 mai que Donald Trump envisageait d'imposer de nouvelles taxes douanières sur les importations de véhicules aux Etats-Unis.


GM, le plus grand constructeur américain, rappelle également qu'il emploie environ 110 000 personnes.


Le constructeur souligne qu'ériger des barrières commerciales pourrait accroître les coûts de l'entreprise, la rendre moins compétitive car cette politique "promeut un environnement commercial dans lequel nous pourrions faire l'objet de représailles sur d'autres marchés".


Le président américain avait mandaté le mois dernier le secrétaire au Commerce Wilbur Ross "d'envisager d'initier une enquête sous la Section 232 sur les importations de véhicules, y compris les camions et les pièces détachées, pour déterminer leur impact sur la sécurité nationale américaine".


Donald Trump a déjà maintes fois évoqué des taxes punitives pour protéger l'industrie automobile américaine qui viseraient notamment l'Allemagne, dont les excédents commerciaux exaspèrent le président américain.


Selon lui, les voitures américaines sont frappées de taxes supérieures à celles imposées sur les automobiles européennes.


Les taxes européennes sur les importations de voitures en provenance des Etats-Unis et des pays hors UE s'élèvent en effet à 10% quand les droits de douanes américains sur celles en provenance de l'Union européenne ne s'élèvent qu'à 2,5%.


Toutefois, au sein du secteur automobile, les Etats-Unis taxent les importations de camions et de pick-up (camionnettes à plateau) à hauteur de 25% alors que les importations de ces mêmes produits au sein de l'Union européenne sont taxés dans une bien moindre mesure, à 14% en moyenne.


La période de commentaires pour les entreprises doit s'achever le 6 juillet avant une période d'auditions. Le département du Commerce devra ensuite rédiger son rapport avec des recommandations pour la Maison Blanche.

À suivre dans cette section


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Les négociations de l'ALÉNA nuisent aux exportations canadiennes

28% des exportateurs déclaraient en sentir les répercussions avant même l'apparition des nouveaux tarifs douaniers.

Tarifs douaniers: Leïtao demande des mesures fédérales concrètes

Le ministre des Finances québécois insiste sur l’importance de présenter un front uni aux Américains.

À la une

Des données «portables» pour les internautes

20/07/2018 | AFP

Des géants de la tech, dont Facebook, promettent de faciliter la portabilité des données

Le Club Med «made in Quebec» porte maintenant un nom

20/07/2018 | Catherine Charron

Dites bonjour au Club Med Québec Charlevoix.

Le Japon renoue avec le blé canadien

Le Japon avait interrompu ses importations après la découverte de blé génétiquement modifié et non autorisé en Alberta.