Les libéraux inquiets de la position de Lisée sur la gestion de l'offre

Publié le 14/02/2013 à 18:28

Les libéraux inquiets de la position de Lisée sur la gestion de l'offre

Publié le 14/02/2013 à 18:28

Par La Presse Canadienne

Sous le feu de l'opposition, le ministre des Relations internationales et du Commerce extérieur, Jean-François Lisée, a fermé la porte, jeudi, à une hausse des quotas d'importation de fromage européens.


En début de semaine, M. Lisée avait ouvert la porte à un compromis, dans le cadre des négociations sur un traité de libre-échange avec l'Union européenne.


Mais lors d'un point de presse, qui a suivi les attaques de l'opposition en Chambre, M. Lisée s'est prononcé contre l'augmentation des quotas pour les fromages provenant d'Europe.


La semaine dernière, un reportage indiquait qu'Ottawa pourrait laisser tomber certains pans de la gestion de l'offre relatifs à la production laitière, dans le but de but de conclure un traité de libre-échange. En contrepartie, le Canada obtiendrait un meilleur accès au marché européen pour la viande de porc et de boeuf.


M. Lisée a affirmé qu'il n'a aucun signal montrant que les négociateurs fédéraux pourraient ainsi prendre cette décision à laquelle Québec s'oppose.


Lundi, lors d'un point de presse à Montréal, M. Lisée a affirmé que la gestion de l'offre n'était pas négociable. Il a cependant affirmé que la possibilité d'augmenter les quotas de fromages européens devrait être évaluée, notamment quant à son impact sur l'emploi.


Ce positionnement a été perçu par les libéraux comme une atteinte à la gestion de l'offre.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Acquisition majeure d'Agropur aux États-Unis

22/07/2014

Agropur a annoncé mardi la plus importante acquisition de son histoire.

Agroalimentaire: Sucrer le bec du monde entier

Édition du 19 Juillet 2014 | François Normand

S'estimant trop concentrés sur le marché américain, les producteurs de sirop d'érable du Québec souhaitent ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

Des résultats qui supportent la reprise boursière

24/10/2014 | Jean Gagnon

La reprise des marchés boursiers après la volatilité du début du mois d’octobre a ...

Bourse: Toronto et New York ferment au vert

24/10/2014 | AFP

Les marchés boursiers ont poursuivi leur ascension, aidés par les bons résultats ...