Les libéraux inquiets de la position de Lisée sur la gestion de l'offre

Publié le 14/02/2013 à 18:28

Les libéraux inquiets de la position de Lisée sur la gestion de l'offre

Publié le 14/02/2013 à 18:28

Par La Presse Canadienne

Sous le feu de l'opposition, le ministre des Relations internationales et du Commerce extérieur, Jean-François Lisée, a fermé la porte, jeudi, à une hausse des quotas d'importation de fromage européens.


En début de semaine, M. Lisée avait ouvert la porte à un compromis, dans le cadre des négociations sur un traité de libre-échange avec l'Union européenne.


Mais lors d'un point de presse, qui a suivi les attaques de l'opposition en Chambre, M. Lisée s'est prononcé contre l'augmentation des quotas pour les fromages provenant d'Europe.


La semaine dernière, un reportage indiquait qu'Ottawa pourrait laisser tomber certains pans de la gestion de l'offre relatifs à la production laitière, dans le but de but de conclure un traité de libre-échange. En contrepartie, le Canada obtiendrait un meilleur accès au marché européen pour la viande de porc et de boeuf.


M. Lisée a affirmé qu'il n'a aucun signal montrant que les négociateurs fédéraux pourraient ainsi prendre cette décision à laquelle Québec s'oppose.


Lundi, lors d'un point de presse à Montréal, M. Lisée a affirmé que la gestion de l'offre n'était pas négociable. Il a cependant affirmé que la possibilité d'augmenter les quotas de fromages européens devrait être évaluée, notamment quant à son impact sur l'emploi.


Ce positionnement a été perçu par les libéraux comme une atteinte à la gestion de l'offre.

Sur le même sujet

Extrait de livre: Montréal, 140 découvertes gourmandes

10/04/2015 | Les Affaires

Où aller pour bruncher autrement qu’aux oeufs tournés, patates et « montagne de fruits ...

Agro-100 peaufine son image de marque pour mieux recruter

Édition du 28 Mars 2015 | Claudine Hébert

PME: SAVOIR SE RÉINVENTER (2/7). Stéphane Beaucage, pdg d'Agro-100, garde un souvenir amer du mois de mars 2009. ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Et si on taxait les tatouages?

Il y a 16 minutes | Philippe Jean Poirier

Sur les tatouages, les burgers, les bagels... En matière de taxes, l'imagination de nos dirigeants est sans limite.

Pourquoi le naufrage de l'Afrique entraînera celui de l'Europe

ANALYSE. Si l'Europe n'aide pas l'Afrique à se stabiliser, elle sera happée par le naufrage du continent africain.

Les règles de retrait des FERR sont encore trop restrictives

08:00 | Morningstar

Elles ne reflètent pas des réalités comme la faiblesse des taux d'intérêt et l'accroissement de la longévité.