4 conséquences des changements démographiques au Canada

Publié le 03/05/2017 à 11:35

4 conséquences des changements démographiques au Canada

Publié le 03/05/2017 à 11:35

Par La Presse Canadienne

Les personnes âgées gagnent en importance à un rythme accéléré. Photo: 123rf

Le vieillissement de la population s'accélère. Pour la première fois, la proportion des personnes âgées a dépassé celle des enfants au Canada selon les chiffres du recensement dévoilés mercredi. Le Québec n'échappe pas à cette tendance, mais il fait tout de même bande à part grâce à son baby-boom.


1-Hausse fulgurante du nombre de centenaires


Les personnes âgées d'au moins 100 ans sont de plus en plus nombreuses au pays. Statistique Canada en a recensé plus de 8000, dont 1850 au Québec.


Il s'agit du groupe d'âge qui a connu la croissance la plus rapide entre 2011 et 2016.


Cette hausse de 41,3% est attribuable à l'amélioration de l'espérance de vie. Leur nombre pourrait atteindre 40000 au cours des 35 prochaines années avec le vieillissement des baby-boomers. Présentement, une personne sur huit a 85 ans ou plus. La population dans cette tranche d'âge a crû de 19,4%, soit quatre fois plus vite que l'ensemble de la population canadienne. Une tendance qui devrait se poursuivre au cours des prochaines décennies et qui risque de poser de nombreux défis. Lisez la chronique de Daniel Germain: Pourquoi un régime minceur attend vos prestations de retraite


GROUPES D'ÂGE PAR PROVINCE


–La grande région de Trois-Rivières compte la plus grande proportion de personnes âgées parmi les grandes villes du pays. Cette proportion se situe à 22,3% et est deux fois plus élevée qu'à Calgary.


-Les personnes âgées sont attirées par le climat doux de la Colombie-Britannique. Sept des dix municipalités où résident le plus grand nombre de personnes de 85 ans ou plus sont dans cette province. Deux municipalités québécoises figurent sur cette liste, soit Côte Saint-Luc et Saint-Charles-Borromée.


–Les femmes centenaires sont beaucoup plus nombreuses que les hommes. Le ratio pour cette tranche d'âge est de 19 hommes pour 100 femmes. Ce phénomène s'explique par l'espérance de vie des femmes qui, à 84 ans, vivent quatre années de plus que les hommes. Toutefois, Statistique Canada remarque une amélioration l'espérance de vie des hommes s'améliore et donc une diminution de l'écart entre les sexes diminue.


2-La population en âge de travailler augmente... à pas de tortue


Le vieillissement des baby-boomers se fait déjà sentir au sein de la population en âge de travailler. Leur première cohorte a atteint 65 ans en 2011. Par conséquent, le taux de croissance des personnes âgées entre 15 et 64 ans n'a augmenté que de 0,4% depuis 2011 comparativement à 1,1% lors du recensement de 2006.


Il s'agit du taux de croissance le plus faible depuis 1851. Un nombre record de personnes sont également en âge de prendre leur retraite, soit le cinquième de la population active. Ces personnes sont plus nombreuses que celles qui font leur entrée sur le marché du travail, ce qui posera un défi de renouvellement de main d'oeuvre. Les provinces de l'Atlantique sont particulièrement touchées par ce phénomène.


–Le Canada demeure le plus jeune des pays du G7 avec une population en âge de travailler qui compte pour 66,5% de l'ensemble de sa population. Un avantage qui peut favoriser la croissance économique, note Statistique Canada.


–Cette proportion continuera de diminuer jusqu'en 2031, année où la dernière cohorte des baby-boomers aura atteint 65 ans. Le Canada pourrait ensuite rattraper le Japon qui compte la proportion de personnes âgées la plus élevée du monde.


–Asbestos est l'une des municipalités avec la plus faible proportion de personnes en âge de travailler. Elle arrive au neuvième rang du classement tandis que Côte Saint-Luc est au 7e rang.


3-Fin du baby-boom au Québec


Le baby-boom qu'a connu le Québec entre 2006 et 2011 ne s'est pas poursuivi. Toutefois, son effet se fait toujours sentir. Le Québec compte la proportion la plus élevée de jeunes enfants de neuf ans et moins derrière les provinces des Prairies.


Cette proportion atteint 11,2%. La population la plus jeune se trouve dans les Territoires du Nord-Ouest, au Yukon et au Nunavut en raison du taux de fécondité élevé chez les autochtones. Dans les provinces des Prairies, les milléniaux (15 à 34 ans) étaient plus nombreux que les baby-boomers grâce à une meilleure fécondité, à l'immigration et au marché de l'emploi de l'Alberta. L'Ontario est la seule province où la proportion d'enfants (14 ans et moins) et la proportion de personnes âgées (65 ans et plus) sont presque similaires.


–Environ le tiers de la population était âgée de 14 ans et moins au Nunavut en 2016, qui comptait seulement 3,8% de personnes âgées.


–La population active tend à habiter dans les grands centres urbains. Plus des deux tiers des personnes entre 15 et 64 ans habitent dans l'une des 35 villes les plus populeuses au pays.


4-L'unifamiliale reste populaire


Moins de 500 000 Canadiens vivent dans des résidences pour personnes âgées ou des établissements de soins de santé, soit 1,2% de la population. Statistique Canada s'attend à ce que ce nombre augmente avec le vieillissement de la population.


La maison unifamiliale demeure le type de logement le plus courant malgré l'accélération de la construction d'appartements en copropriété. Montréal compte la proportion la plus élevée d'appartements situés dans des immeubles de moins de cinq étages (32,7%) tandis que le tiers des appartements de Toronto sont situés dans des tours d'habitation.


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre


image

Sommet Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre

Sur le même sujet

Aujourd'hui l'île d'Orléans va mal, demain ce sera le Québec

22/11/2015 | René Vézina

BLOGUE. L'immobilier y est en panne et c'est de mauvais augure pour le Québec.

Le baby-boom chinois peut-il être payant ?

Édition du 21 Novembre 2015 | François Pouliot

CHRONIQUE. Tiens, tiens, les Chinois lèvent la règle de l'enfant unique. Pourrait-il y avoir de ce côté un ou deux ...

À la une

Initiés: un administrateur de BRP vend 43% de ses actions

La transaction survient au moment où le titre s’échange à un seuil record.

Le plus gros actionnaire de Tembec dit pouvoir saborder l'offre d'acquisition

16:27 | Julien Arsenault, PC

Oaktree dit avoir récolté suffisamment d'appuis pour saborder la proposition de 807 millions $ US.

Vive 375! Les retombées ne se font pas attendre

13:38 | Simon Lord

Petit bilan provisoire de l'impact de l'anniversaire de la métropole.