Un Québécois prend les rênes de Lowe's Canada

Publié le 08/02/2013 à 15:14, mis à jour le 08/02/2013 à 15:52

Un Québécois prend les rênes de Lowe's Canada

Publié le 08/02/2013 à 15:14, mis à jour le 08/02/2013 à 15:52

Par lesaffaires.com

[Photo : Bloomberg]

C’est un québécois qui dirigera la filiale canadienne Lowe’s, le quincaillier américain qui a fait une tentative avortée d’acquérir Rona. Lowe’s a recruté Sylvain Prud’homme, vice-président de Loblaws.


M. Prud’homme entrera en fonction le 25 mars. Il remplacera Alan D. Huggins qui est promu à la vice-présidence des opérations internationales de la maison-mère.


« Sylvain possède une grande expérience dans le milieu de la vente et de la mise en marché, tant au niveau national qu’international, que ce soit au Québec, en Alberta ou partout dans le reste du Canada », a commenté William D. Robinson, responsable des opérations et des développements internationaux. « Il est un excellent stratège et un leader naturel et nous sommes persuadés que sa venue sera extrêmement bénéfique à toute l’équipe canadienne de direction. »


M. Prud’homme était vice-président aux opérations chez Loblaw’s. Il a aussi travaillé chez Sobey’s West, Wal-Mart Canada et Super C. Il détient une maîtrise en administration de l’Université de Montréal.


 

Sur le même sujet

Cette fois c'est vrai: Jacob disparaît

Mis à jour le 21/10/2014 | Daniel Germain

L'entreprise était à vendre, mais faute d'acheteur, elle se met en faillite.

Une nouvelle chaîne américaine s'installe au Québec

15/10/2014 | Martin Jolicoeur

L’américaine Brown Shoe Company lance officiellement au Québec sa chaîne de magasins Famous ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La Banque du Canada a plein d'arguments pour maintenir les taux bas longtemps

La baisse récente des matières premières devrait contenir l'inflation dans les prochains mois.

Énergie Est: TransCanada est dans le trouble

21/10/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Gaz Métro demande un feu rouge. Moins rentable que prévu, Énergie Est? Presque assurément. En danger?

Cette fois c'est vrai: Jacob disparaît

Mis à jour le 21/10/2014 | Daniel Germain

L'entreprise était à vendre, mais faute d'acheteur, elle se met en faillite.