Voitures électriques: mise en garde des constructeurs européens sur l'emploi

Publié le 04/09/2018 à 06:40

Voitures électriques: mise en garde des constructeurs européens sur l'emploi

Publié le 04/09/2018 à 06:40

Par AFP

Les constructeurs automobiles européens estiment que la Commission européenne a gravement sous-estimé l'impact d'un développement trop rapide des véhicules électriques sur les emplois dans le secteur, s'appuyant sur un rapport publié mardi.


«La Commission reconnaît que les véhicules électriques à batterie pleine sont moins gourmands en main-d'oeuvre que les véhicules équipés d'un moteur à combustion interne», mais elle "sous-estime l'impact négatif (en matière d'emplois, ndlr) de ses propositions" concernant les limites d'émissions de CO2, affirme l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) dans un communiqué.


Cette critique abrupte de l'une des mesures phares du paquet «Mobilité propre» de la Commission intervient à quelques jours d'un vote important au sein de la commission Environnement du Parlement européen sur ce pan de la législation à réviser.


Début novembre 2017, l'exécutif européen avait proposé d'imposer une réduction de 30% de la moyenne des émissions de CO2 des voitures particulières d'ici 2030.


«La totalité de la chaîne de production européenne devra se transformer à un rythme soutenable», plaide Erik Jonnaert, secrétaire général de l'ACEA, cité dans le communiqué.


Le Parlement européen et le Conseil (les Etats membres) sont actuellement en train de discuter de leurs positions respectives vis-à-vis de cette proposition, avant de pouvoir entamer des négociations entre institutions.


Un projet de rapport de la commission Environnement du Parlement, qui sera voté la semaine prochaine, avance des objectifs beaucoup plus ambitieux: une réduction de 50% des émissions de carbone d'ici 2030, ainsi que des objectifs ambitieux en matière de production de véhicules à faibles émissions.


Selon l'eurodéputée Verts Rebecca Harms, ce vote s'annonce serré.


Le rapport de la commission Environnement est un préambule à la position du Parlement qui sera votée vraisemblablement en octobre.


Mais selon l'ACEA, une «marche forcée» dans la production de véhicules électriques serait très pénalisante pour l'industrie automobile, et plus encore «de façon disproportionnée» les équipementiers.


La production et la maintenance des véhicules équipés de batteries électriques requiert moins de main d'oeuvre car leurs technologies est moins complexe et ils contiennent moins de pièces détachées, rappellent les constructeurs.


L'industrie automobile représente plus de 11% des emplois dans l'industrie manufacturière, souligne l'ACEA, une moyenne qui monte à plus de 20% dans 14 régions de l'UE (en République tchèque, Allemagne, Italie, Slovaquie, Hongrie, Roumanie, Suède et Royaume-Uni).


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

De l'autopartage de véhicule électrique dans 10 nouvelles villes

Ces résidants se joindront à ceux de six autres municipalités qui participent déjà depuis mai 2017 au projet SAUVéR.

Que feront les voitures autonomes en situation de vie ou de mort?

24/10/2018 | AFP

Des scientifiques ont sondé plus de 2M d'internautes sur le choix qu'ils feraient lorsqu'une collision est inévitable.

À la une

Rembourser l’hypothèque ou garnir le CELI?

Il y a 27 minutes | Daniel Germain

Une lectrice doute que ce soit plus rentable d'investir un héritage dans un CELI plutôt que de rembourser l'hypothèque.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Il y a 24 minutes | LesAffaires.com et AFP

«Le résultat du vote du Parlement britannique sur le Brexit était connu d'avance.»

Titres en action: Ford, Bank of America, Facebook...

Mis à jour il y a 4 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.