La française AAA s'installe à Montréal

Publié le 21/06/2011 à 08:48

La française AAA s'installe à Montréal

Publié le 21/06/2011 à 08:48

Par La Presse Canadienne

AAA Canada prend de l'expansion dans le Grand Montréal, prévoyant créer plus de 210 emplois spécialisés au cours des deux prochaines années.


Le spécialiste des services de sous-traitance dans le domaine de la production industrielle en aérospatiale est une filiale du groupe français Assistance Aéronautique et Aérospatiale (AAA). Son savoir-faire se situe dans la production de sous-ensembles d'avion, la finition, la réparation, la transformation et la maintenance sur les chantiers d'avion, le support technique et la logistique, l'inspection, le contrôle et l'assurance qualité, ainsi que la formation.


AAA compte près de 1500 employés répartis dans sept pays. Le directeur général délégué d'AAA Canada, Richard Demoucelle explique les développements à Montréal par la volonté de l'entreprise de poursuivre sa croissance en Amérique du Nord. Ses équipes peuvent être déployées au sein des entreprises pour répondre à des besoins ponctuels de personnels techniques spécialisés en aéronautique.


M.Demoucelle ajoute que pour les entreprises étrangères, le Québec offre de nombreux atouts, tels une main-d'uvre spécialisée, compétente et disponible. Il qualifie de considérable qu'au Québec, une personne sur 200 travaille dans le secteur de l'aérospatiale.

Sur le même sujet

ADM se défait d'équipements de l’aéroport de Mirabel

25/08/2014 | Martin Jolicoeur

Aéroports de Montréal a déjà commencé à dépouiller l'aéroport de Mirabel de ses équipements.

Crash aérien: l'OACI convoque une rencontre d'urgence à Montréal

25/07/2014 | Martin Jolicoeur

La rencontre vise à examiner des mesures pour réduire les risques dans les zones de conflit.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Comment éviter l'épuisement professionnel?

BLOGUE. Il existe un moyen ultrasimple d'y parvenir. Vraiment.

Où se trouvent les citoyens les plus heureux?

17/09/2014 | Diane Bérard

Plus de la moitié des Canadiens se disent épanouis financièrement, mais un quart se disent épanouis physiquement.

Exportations: un dollar plus faible aidera à les relancer de façon durable, dit un économiste

06:39

Il faut un dollar canadien aux environs de 85 cents US pour regagner de la compétitivité, dit un économiste de la CIBC.