Des nouvelles qui font jaser

Publié le 10/09/2011 à 00:00, mis à jour le 08/09/2011 à 16:37

Des nouvelles qui font jaser

Publié le 10/09/2011 à 00:00, mis à jour le 08/09/2011 à 16:37

Par Alain Duhamel

1Des petits fruits au réveillon


La Côte-Nord veut s'inviter à nos tables au réveillon ! Chicoutai, canneberge, airelle vigne d'Ida, viorne comestible... D'ici les Fêtes, l'association des coasters de la Basse-Côte-Nord commercialisera sur les marchés de Montréal et de Québec ses premiers produits à base de petits fruits nordiques : pâtes de fruits en sachets, sorbets et purées de fruits.


Ces nouveaux venus ont reçu un bon accueil dans les foires et salons spécialisés où ils ont été testés l'an dernier. Leur nordicité, leur authenticité et leur nouveauté constituent leurs principaux atouts de mise en marché.


"Nous sommes à l'étape de la préproduction de produits transformés. Notre objectif, cet automne, est de tester le marché des consommateurs", dit Maxime Tardif, chargé de projet à Biopterre, qui travaille depuis six ans avec les communautés locales au développement de cette production.


La transformation se fait pour l'instant dans les installations de Biopterre à La Pocatière. Dès l'an prochain, une coopérative doit prendre le relais dans une usine située à Bonne-Espérance, un village de 797 habitants. Cette activité devrait employer une douzaine de personnes en gestion et en transformation, et jusqu'à une centaine de cueilleurs en saison.


2La forêt boréale autrement


Certaines substances comprises dans l'écorce de l'épinette noire, qui aident cet arbre très répandu sur la Côte-Nord à se protéger contre le froid, les rayons ultraviolets, les insectes et autres agressions, pourraient aboutir dans de nouvelles applications utiles à l'homme, par exemple visant à prévenir certaines maladies.


La Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Côte-Nord a investi 160 000 dollars au début de l'été dans un projet de recherche pour démontrer le potentiel commercial et intéresser des entreprises à la transformation et à la commercialisation.


"Il faut sortir du deux par quatre", dit Olivier Doucet, conseiller en développement forestier auprès de la CRÉ de la Côte-Nord. "La valeur des produits de bois de sciage et des pâtes et papiers subit une baisse généralisée, ce qui nous incite à voir notre forêt autrement."


3Sept-Îles, port des géants


Le boom minier du nord du Québec attirera dans la rade de Sept-Îles les géants des mers surnommés les Chinamax, des navires qui mesurent 360 mètres de long et peuvent transporter jusqu'à 400 000 tonnes de marchandises. Pour les accueillir, le Port de Sept-Îles, qui est déjà le premier port minéralier du Canada, construira un nouveau quai multiusager au coût d'environ 220 millions de dollars. La mise en chantier est prévue cet automne et la mise en service, au début de 2014.


"Avec le pipeline de nouveaux projets miniers dans le Nord du Québec, nous aurons besoin d'infrastructures supplémentaires", dit Pierre D. Gagnon, président-directeur général de l'administration portuaire.


4Havre-Saint-Pierre, port d'escale


Par ailleurs, Havre-Saint-Pierre deviendra le premier port d'escale de la Côte-Nord. La ville, qui compte près de 3 300 habitants, recevra entre août et septembre environ 1 300 croisiéristes venus à bord de trois navires, dont deux feront chacun deux escales. Le plus grand, le Princess Danae, transporte 518 passagers et 217 membres d'équipage.


Il s'agit d'un sommet dans la jeune histoire des croisières internationales dans le golfe du Saint-Laurent. Avec les ports de Sept-Îles et de Baie-Comeau, Havre-Saint-Pierre constitue le trio des escales nord-côtières intégrées, depuis 2008, à la stratégie québécoise de développement des croisières internationales.


Les croisières en septembre prolongeront la saison touristique d'un mois, une bonne nouvelle pour l'économie locale. En 2012, le port a déjà des réservations pour au moins quatre escales, dont celle du Balmoral, le plus gros navire à accoster, avec 1 350 passagers et 510 membres d'équipage. Le port et la municipalité ont investi 16,5 M$ avec l'aide des gouvernements dans des infrastructures d'accueil pour recevoir ces grands navires.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

À la une

C'est le temps de penser à votre planification de fin d'année

C'est le moment d'examiner vos finances et de profiter des possibilités de planification fiscale avant le 31 décembre.

Après les Panama papers, les banques françaises encore épinglées

19/10/2018 | AFP

Trois banques françaises sont à nouveau épinglées par des révélations de presse sur un scandale d'optimisation fiscale.

Les futures vedettes de l'entrepreneuriat

Édition du 20 Octobre 2018 | Kévin Deniau

Elles sont québécoises, émergentes et disposent d'un grand potentiel de développement dans les prochaines années. ...