Standard and Poor's inverse la tendance en relevant la note de la Grèce

Publié le 18/12/2012 à 15:29

Standard and Poor's inverse la tendance en relevant la note de la Grèce

Publié le 18/12/2012 à 15:29

Par AFP

L'agence de notation financière Standard and Poor's a, pour la première fois depuis le début de la crise de la dette, inversé la tendance pour la Grèce en relevant mardi sa note de six crans à "B-", au vu du soutien réaffirmé de la zone euro au pays.


Sortant d'une réunion gouvernementale, le ministre grec des Finances, Yannis Stournaras, a salué "une décision très importante, qui crée un climat d'optimisme". "Mais nous savons que la route est encore longue, et ardue, l'heure n'est pas au relâchement", a-t-il tempéré.


L'agence a fait passer la note du pays de "défaut sélectif" (SD) à "B-" (spéculatif), en qualifiant de "stable" sa perspective à long terme.


Cette décision fait suite à la conclusion de l'opération de rachat par la Grèce d'une partie de sa dette au tiers de son prix, a expliqué SP dans un communiqué.


En plaçant le 5 décembre le pays en situation de "défaillance partielle", à un cran seulement du défaut de paiement, l'agence avait précisé qu'il s'agissait d'une mesure provisoire, le temps que le pays opère le rachat de dette convenu avec ses bailleurs de fonds pour qu'ils le remettent sous perfusion financière.


Athènes a mené à bien cette opération, en recevant la semaine dernière des offres de rachat pour un montant de 31,9 milliards d'euros de la part de ses prêteurs privés, ce qui a conduit l'UE à donner son feu vert au déblocage d'une tranche de 34,3 milliards d'euros de prêt gelée depuis juin.


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Google fait la promotion du tourisme en Grèce

21/08/2014

Google va offrir des cours de gestion à 3 000 entreprises touristiques sur l'île de Crète.

Beauchamp – L’Europe un peu trop à la mode

Mis à jour le 15/10/2013

BLOGUE. Les investisseurs mondiaux achètent des fonds d’actions européennes depuis 15 semaines ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut Ă©viter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face Ă  leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-SĂ©lect.