Grande-Bretagne: les préavis de licenciement réduits de moitié

Publié le 18/12/2012 à 09:17

Grande-Bretagne: les préavis de licenciement réduits de moitié

Publié le 18/12/2012 à 09:17

Par AFP

Le gouvernement britannique a dévoilé mardi une réforme qui réduit de moitié la durée de préavis de licenciement, une décision qui a suscité un tollé des syndicats, mais a été saluée par le patronat.


Selon les termes de cette réforme, qui devrait être adoptée en avril, la période de préavis et de consultation dans le cadre d'un plan social touchant une entreprise de plus de 20 salariés sera réduit à 45 jours contre 90 actuellement.


« Le processus est habituellement finalisé bien avant la limite des 90 jours, ce qui peut causer des retards qui ne sont pas nécessaires dans la restructuration (de l'entreprise) et rendre l'obtention rapide d'un nouvel emploi plus difficile pour les personnes affectées », a souligné la ministre des relations sociales, Jo Swinson.


« Nos réformes vont amener un juste équilibre entre le fait de s'assurer que les salariés prennent part aux décisions concernant leur avenir et le fait de donner aux employeurs plus de certitude et de flexibilité afin de prendre les mesures nécessaires pour restructurer », a-t-elle ajouté.


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

IFFCO à Bécancour, Daoust confiant malgré le repli

16/12/2014 | Valérie Lesage

IFFCO à Bécancour, le ministre Daoust confiant malgré le repli de la multinationale

3 réflexions autour du temps des fêtes au travail

15/12/2014 | Florent Francoeur

BLOGUE. Livraison de colis personnels au travail, party de bureau, donnez au suivant. Voici 3 réflexions sur le travail.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: Wall Street hésite à rebondir une quatrième journée

Il y a 11 minutes | lesaffaires.com

Le marché boursier américain hésite à poursuivre son élan. Toronto est plombée par le pétrole.

Uni-Sélect remet graduellement le pied sur l'accélérateur

Édition du 20 Décembre 2014 | Dominique Beauchamp

Exclusif. Notre entrevue éditoriale avec Richard Roy, le pdg d'Uni-Sélect.

Poutine joue à la roulette russe

20/12/2014 | François Normand

ANALYSE. La politique étrangère de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise économique.