«L'indécent» taux de chômage de la Norvège... baisse encore

Publié le 21/11/2012 à 06:20, mis à jour le 21/11/2012 à 06:23

«L'indécent» taux de chômage de la Norvège... baisse encore

Publié le 21/11/2012 à 06:20, mis à jour le 21/11/2012 à 06:23

Par AFP

Alimentation Couche-Tard a récemment investi en Norvège, avec l'acquisition de la chaîne de dépanneurs Statoil Fuel & Retail. Photo: Bloomberg

Tandis que la zone euro est plongée dans une récession sévère et que l'économie mondiale ralentit, la Novège voit pour sa part son taux de chômage reculer encore.


Le taux de chômage en Norvège, l'un des plus bas au monde, a légèrement baissé en septembre, à 3,0% de la population active contre 3,1% un mois plus tôt, selon des chiffres officiels publiés mercredi.


Ce chiffre est légèrement meilleur que ce qu'attendaient les analystes cités par Dow Jones Newswires, qui tablaient sur un taux de chômage inchangé à 3,1%.


Quelque 81000 personnes étaient sans emploi en septembre contre 82000 un mois plus tôt, selon SSB.


Dopée par les investissements parapétroliers, la Norvège, gros producteur d'hydrocarbures, est largement épargnée par la crise qui traverse l'Union européenne (UE), dont elle n'est pas membre.


Dans la zone euro, le taux de chômage a atteint un nouveau niveau record en septembre, à 11,6%, selon l'office européen des statistiques Eurostat.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Les signes vitaux du Grand Montréal

06/10/2015 | Matthieu Charest

Montréal en 2015 : succès ou échec? 10 mesures pour tenter de comprendre.

Chômage au Canada: qui monte et qui baisse?

04/09/2015 | Julien Abadie

Ville par ville, province par province, voici le portrait du chômage au Canada au mois d'août.

À la une

10 choses à savoir lundi

15/01/2017 | Yannick Clerouin, Alain McKenna et Julien Abadie

Tout le monde en amour avec la C-Series, une barre aux grillons montréalaise, voici votre dernier calepin de notes.

Tenez-vous tant que ça au 9@5 au bureau?

BLOGUE. La meilleure façon de travailler? Une étude de Princeton et Harvard apporte une réponse incroyable...

«La perte de sièges québécois, ce n’est pas la faute de Trump mais de Couillard»

15/01/2017 | lesaffaires.com

Au tombé de rideau du premier conseil national, le chef du Parti québécois a promis «un gouvernement des PME» en 2018.