«L'indécent» taux de chômage de la Norvège... baisse encore

Publié le 21/11/2012 à 06:20, mis à jour le 21/11/2012 à 06:23

«L'indécent» taux de chômage de la Norvège... baisse encore

Publié le 21/11/2012 à 06:20, mis à jour le 21/11/2012 à 06:23

Par AFP

Alimentation Couche-Tard a récemment investi en Norvège, avec l'acquisition de la chaîne de dépanneurs Statoil Fuel & Retail. Photo: Bloomberg

Tandis que la zone euro est plongée dans une récession sévère et que l'économie mondiale ralentit, la Novège voit pour sa part son taux de chômage reculer encore.


Le taux de chômage en Norvège, l'un des plus bas au monde, a légèrement baissé en septembre, à 3,0% de la population active contre 3,1% un mois plus tôt, selon des chiffres officiels publiés mercredi.


Ce chiffre est légèrement meilleur que ce qu'attendaient les analystes cités par Dow Jones Newswires, qui tablaient sur un taux de chômage inchangé à 3,1%.


Quelque 81000 personnes étaient sans emploi en septembre contre 82000 un mois plus tôt, selon SSB.


Dopée par les investissements parapétroliers, la Norvège, gros producteur d'hydrocarbures, est largement épargnée par la crise qui traverse l'Union européenne (UE), dont elle n'est pas membre.


Dans la zone euro, le taux de chômage a atteint un nouveau niveau record en septembre, à 11,6%, selon l'office européen des statistiques Eurostat.

Sur le même sujet

Les signes vitaux du Grand Montréal

06/10/2015 | Matthieu Charest

Montréal en 2015 : succès ou échec? 10 mesures pour tenter de comprendre.

Chômage au Canada: qui monte et qui baisse?

04/09/2015 | Julien Abadie

Ville par ville, province par province, voici le portrait du chômage au Canada au mois d'août.

À la une

Bourse américaine: un marché baissier camouflé

Mis à jour il y a 21 minutes | Philippe Leblanc

BLOGUE. On se doute bien que la Bourse canadienne est dans un marché baissier. Que dire des marchés américains?

Pourquoi les vedettes techno flanchent-elles ?

BLOGUE. C'est au tour des chouchous techno de revenir sur terre. Le dégonflement de cette bulle est sain.

Rona: jouons aux échecs, et passons à l'attaque

06/02/2016 | François Normand

ANALYSE. Acquisitions de fleurons: la meilleure défensive, c'est l'attaque. Or, nous manquons d'attaquants.