Mais où sont les militants qui enquêtaient sur la marque Ivanka Trump?

Publié le 31/05/2017 à 06:41

Mais où sont les militants qui enquêtaient sur la marque Ivanka Trump?

Publié le 31/05/2017 à 06:41

Par AFP

Photo: Gettyimages

Un militant qui enquêtait sur une usine de chaussures produisant pour le compte de la marque Ivanka Trump en Chine a été placé en détention, alors que deux autres ont disparu, a annoncé mercredi une association de défense des travailleurs.


Les trois hommes enquêtaient depuis mars sur les conditions de travail dans des usines produisant entre autres pour le compte de la marque de la fille du président des Etats-Unis, a précisé à l'AFP l'association China Labor Watch (CLW), qui a appelé Donald Trump à exiger leur libération auprès du régime chinois.


Le militant interpellé, Hua Haifeng, travaillait secrètement dans une usine du groupe Huajian de la province du Jiangxi, dans le centre de la Chine, a indiqué l'association basée aux Etats-Unis. Il est accusé d'avoir enregistré clandestinement des conversations, a déclaré le directeur de CLW, Li Qiang.


L'homme et ses deux associés n'ont pas donné de nouvelles depuis dimanche. La femme de Hua Haifeng a finalement été notifiée mardi de l'interpellation de son mari lors d'un appel téléphonique des autorités du Jiangxi, mais aucune nouvelle n'a pu être obtenue sur le sort des deux autres militants.


Comme son père, Ivanka Trump, qui travaille comme conseillère à la Maison Blanche, a assuré avoir cédé la gestion quotidienne de ses entreprises à des proches tant qu'elle est employée à la présidence. Sa marque ne produit pas directement en Chine mais a confié une partie de sa production à des entreprises qui produisent dans ce pays des vêtements, des chaussures ou des sacs à main.


Depuis la fondation de China Labor Watch il y a 17 ans, «nous avons mené d'innombrables enquêtes similaires sans avoir aucun problème», a dénoncé M. Li. «Les accusations de la police du Jiangxi sont sans aucun fondement.»


Depuis leur arrivée au sein de l'entreprise, les militants avaient mis en évidence le fait que deux usines, l'une à Ganzhou dans le Jiangxi et une autre à Dongguan, près de Canton, obligeraient leurs employés à faire des heures supplémentaires et les paieraient des salaires inférieurs au minimum légal.


«Nous en appelons au président Trump et à Ivanka Trump elle-même ainsi qu'aux marques qui lui sont liées à faire pression pour obtenir la libération de nos militants», a déclaré M. Li.


 Outre la marque Ivanka Trump, l'entreprise Huajian produit des chaussures pour des enseignes telles que Coach, Nine West, Karl Lagerfeld ou Kendall + Kylie.


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

«Nous nous élevons contre toutes les formes de protectionnisme»

24/01/2018 | AFP

Davos. Le puissant conseiller économique du président de la Chine promet plus d'ouverture.

Le Chinois qui voulait lancer une «Tesla killer» dans l'eau chaude

02/01/2018 | AFP

Criblé de dettes, le patron de LeEco a ignoré l'injonction des autorités de rentrer en Chine.

À la une

10 choses à savoir mardi

Les milléniaux tous millionnaires à 45 ans? Vedettes d'Instagram à 2 ans, des taxis volants pour Montréal!

À surveiller: Boeing, Embraer et TFI International

Il y a 43 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de Boeing, Embraer et TFI International?

Voici le Top 10 du blogue «En Tête» en 2018 !

BLOGUE. #MeToo, l'avenir sombre des RH, la soif de bien-être au travail... Un palmarès qui réserve des surprises!