Notre endettement touche un nouveau record! Et alors?

Publié le 14/12/2017 à 12:16

Notre endettement touche un nouveau record! Et alors?

Publié le 14/12/2017 à 12:16

Par lesaffaires.com

Il n’y pas peut-être pas encore lieu de craindre un choc lié à une hausse rapide des taux d’intérêt, mais le niveau d’endettement des ménages canadiens en constante progression les place à risque advenant un changement abrupt des conditions économiques.


La dette des ménages du pays contractée sur le marché du crédit par rapport au revenu disponible a augmenté pour passer de 170,1% au deuxième trimestre à 171,1% au troisième trimestre, selon les données publiées par Statistique Canada jeudi.


En d’autres mots, il y a 1,71$ de dette pour chaque dollar de revenu disponible des ménages au pays. Un record. 


Ce ratio, largement utilisé dans les médias, est imparfait, comme l’expliquait l’économiste Hélène Bégin dans ce texte. Il ne tient pas compte des taux d’intérêt et de la capacité à rembourser des emprunteurs.


En tenant compte de ces informations, le portrait des finances des ménages canadiens est plus nuancé. Même si le fardeau de la dette des ménages augmente, le service de la dette, lui, a peu changé au troisième trimestre, souligne Josh Nye, économiste chez RBC.


Même si la Banque du Canada a augmenté son taux directeur à deux reprises cette année, la portion du revenu qui sert au remboursement des intérêts est demeurée pratiquement stable.


Une mise en garde s’impose toutefois. La situation est peut-être gérable en ce moment en raison de la vigueur de l’économie, mais elle pourrait rapidement se détériorer advenant une hausse rapide des taux d’intérêt.


Bref, M. Nye estime que l’endettement élevé des ménages du pays constituera une des principales vulnérabilités du système financier canadien (dans le langage de la Banque du Canada) pour les années à venir.


 


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

16:11 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.