Oubliez le travail, c'est l'argent qui stresse le plus les Québécois

Publié le 20/11/2017 à 11:26

Oubliez le travail, c'est l'argent qui stresse le plus les Québécois

Publié le 20/11/2017 à 11:26

Photo: 123rf.com

L'argent et les finances personnelles sont la première source de stress des Québécois, indique un sondage mené pour l'Institut québécois de planification financière(IQPF).



Les répondants ont indiqué, dans une proportion de 31%, que l'argent et les finances personnelles sont la première source de stress dans leur vie, loin devant le travail (21%), la santé (10%) et la famille (9%).


Dans 42% des cas, la gestion des finances personnelles a été identifiée comme une source d'anxiété, a entraîné des chicanes de couple (29%), de l'insomnie (26%) et des cachoteries auprès d'un proche (14%). De fait, seulement 38% des répondants ont affirmé ne pas avoir vécu l'une ou l'autre de ces situations au cours de leur vie.


Concernant le niveau d'aisance des Québécois à discuter de leur situation financière, 33% des répondants ont dit être très ou plutôt mal à l'aise d'en parler avec leurs proches, alors que 20% ont affirmé être très à l'aise d'aborder le sujet. Face à un professionnel de la planification financière, la confiance monte, car 34% des Québécois sont très à l'aise de discuter de leurs finances personnelles.



« Près du deux tiers des répondants, soit 63%, estiment ne pas disposer de toutes les connaissances nécessaires pour planifier adéquatement leur avenir financier. »


Une majorité (53 %) considèrent même avoir besoin d'aide en la matière. Par contre, 78% des répondants disent se sentir assez (51%) et très (27 %) en contrôle de leurs finances personnelles.


«Somme toute, les Québécoises et les Québécois nous semblent assez réalistes et pragmatiques quant à leur relation avec l'agent et les finances personnelles. Même si une majorité de répondants se disent en contrôle, plusieurs considèrent qu'ils pourraient avoir besoin d'aide et de conseils. Selon nous, loin d'être en opposition, ces deux notions sont complémentaires», déclare la présidente-directrice générale de l'IQPF, madame Jocelyne Houle-LeSarge.


Le sondage a été réalisé par SOM pour l'IQPF, du 19 au 24 octobre 2017, auprès de 1021 Québécoises et Québécois âgé(e)s de 18 ans ou plus. La marge d'erreur est de 3,8%.


 


 


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Vivre avec son temps

Édition de Octobre 2018 | Daniel Germain

D'abord, un aveu : ces dossiers qui tentent de décortiquer les générations me laissent la plupart du temps ...

Les primes, une affreusement fausse bonne idée!

04/10/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Une étude montre qu'elles ont un impact aussi insoupçonné que dévastateur sur les meilleurs. Entre autres!

À la une

C'est le temps de penser à votre planification de fin d'année

C'est le moment d'examiner vos finances et de profiter des possibilités de planification fiscale avant le 31 décembre.

Après les Panama papers, les banques françaises encore épinglées

15:44 | AFP

Trois banques françaises sont à nouveau épinglées par des révélations de presse sur un scandale d'optimisation fiscale.

Les futures vedettes de l'entrepreneuriat

Édition du 20 Octobre 2018 | Kévin Deniau

Elles sont québécoises, émergentes et disposent d'un grand potentiel de développement dans les prochaines années. ...