Un planificateur financier, un investissement

Publié le 19/11/2012 à 12:10, mis à jour le 08/10/2013 à 09:01

Un planificateur financier, un investissement

Publié le 19/11/2012 à 12:10, mis à jour le 08/10/2013 à 09:01

Faire affaire avec un planificateur financier est une décision majoritairement perçue comme un investissement, révèle un sondage mené pour le compte de l'Institut québécois de planification financière (IQPF).


Ainsi, 65 % des répondants qui ont déjà fait affaire avec un planificateur financier perçoivent ce choix comme un investissement, alors que seulement 5 % l'ont perçue comme une dépense. Sans surprise, 59 % des mêmes répondants se sont dits rassurés après avoir consulté un planificateur financier.


Le sondage démontre aussi que la profession de planificateur financier est encore méconnue de la part des Québécois. En effet, même si 85 % des répondants affirment avoir déjà entendu parler de la profession, seulement 50 % perçoivent des différences entre un planificateur financier et un conseiller.


En outre, les champs d'expertise de la profession gagnent à être connus davantage, selon le sondage. « Si les expertises en placements (81 %), finances (75 %), retraite (75 %) et fiscalité (52%) sont régulièrement mentionnées, celles de l'assurance (39 %), de la succession (35 %) et des aspects légaux (31 %) sont souvent oubliées par les répondants », apprend-on dans un communiqué de l'IQPF.


Le sondage a été réalisé par Léger Marketing, du 29 au 31 octobre 2012, auprès de 1001 Québécois âgés de 18 ans ou plus.

Sur le même sujet

Le plan de match d'André Chabot, nommé meilleur prévisionniste de 2013

Édition du 19 Juillet 2014 | Dominique Beauchamp

Même s'il a été nommé le meilleur prévisionniste de Montréal à deux reprises depuis 2011, André Chabot, ...

L'optimisme règne chez les investisseurs canadiens

07/07/2014 | Finance et Investissement

Plus du tiers des investisseurs canadiens prévoient que les économies canadienne et américaine s'améliorent.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Sur LesAffaires cette semaine: Bombardier, Gildan et Uni-SĂ©lect

Les résultats de Bombardier seront très suivis étant donné l'ampleur de la réorganisation récemment annoncée.

Comment travaillera-t-on dans les années 2050?

BLOGUE. Fini le bureau. Adieu la retraite. Et ce n'est pas tout!

10 choses Ă  savoir lundi

Il y a 42 minutes | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Berlin examine l'acord de libre-Ă©change UE-Canada, plus de hamburgers dans certains Mcdo, Google fait dans la biologie.