Un planificateur financier, un investissement

Publié le 19/11/2012 à 12:10, mis à jour le 08/10/2013 à 09:01

Un planificateur financier, un investissement

Publié le 19/11/2012 à 12:10, mis à jour le 08/10/2013 à 09:01

Faire affaire avec un planificateur financier est une décision majoritairement perçue comme un investissement, révèle un sondage mené pour le compte de l'Institut québécois de planification financière (IQPF).


Ainsi, 65 % des répondants qui ont déjà fait affaire avec un planificateur financier perçoivent ce choix comme un investissement, alors que seulement 5 % l'ont perçue comme une dépense. Sans surprise, 59 % des mêmes répondants se sont dits rassurés après avoir consulté un planificateur financier.


Le sondage démontre aussi que la profession de planificateur financier est encore méconnue de la part des Québécois. En effet, même si 85 % des répondants affirment avoir déjà entendu parler de la profession, seulement 50 % perçoivent des différences entre un planificateur financier et un conseiller.


En outre, les champs d'expertise de la profession gagnent à être connus davantage, selon le sondage. « Si les expertises en placements (81 %), finances (75 %), retraite (75 %) et fiscalité (52%) sont régulièrement mentionnées, celles de l'assurance (39 %), de la succession (35 %) et des aspects légaux (31 %) sont souvent oubliées par les répondants », apprend-on dans un communiqué de l'IQPF.


Le sondage a été réalisé par Léger Marketing, du 29 au 31 octobre 2012, auprès de 1001 Québécois âgés de 18 ans ou plus.

Sur le même sujet

Pourquoi certaines catégories d'actions sont hors de portée

14:05 | Morningstar

Certaines sociétés créent de multiples catégories d’actions pour que le pouvoir de ...

Investissement: les femmes moins confiantes que les hommes

16/09/2014 | Finance et Investissement

Les femmes doutent plus que les hommes lorsque vient le temps d'investir, soutient un sondage.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Netflix défie le CRTC

Il y a 54 minutes | La Presse Canadienne

La volonté de Netflix de défier le CRTC remet en question la capacité de l'organisme d'encadrer la vidéo en ligne.

Le procès de faillite de Nortel entend ses derniers plaidoyers

Des avocats des pensionnés britanniques de Nortel affirment que tous les créanciers sont propriétaires des brevets.

La France ordonne à Google de «déréférencer» des contenus

13:33 | AFP

La justice française a ordonné à Google de «déréférencer» des liens vers des propos jugés diffamatoires.