Un planificateur financier, un investissement

Publié le 19/11/2012 à 12:10, mis à jour le 08/10/2013 à 09:01

Un planificateur financier, un investissement

Publié le 19/11/2012 à 12:10, mis à jour le 08/10/2013 à 09:01

Faire affaire avec un planificateur financier est une décision majoritairement perçue comme un investissement, révèle un sondage mené pour le compte de l'Institut québécois de planification financière (IQPF).


Ainsi, 65 % des répondants qui ont déjà fait affaire avec un planificateur financier perçoivent ce choix comme un investissement, alors que seulement 5 % l'ont perçue comme une dépense. Sans surprise, 59 % des mêmes répondants se sont dits rassurés après avoir consulté un planificateur financier.


Le sondage démontre aussi que la profession de planificateur financier est encore méconnue de la part des Québécois. En effet, même si 85 % des répondants affirment avoir déjà entendu parler de la profession, seulement 50 % perçoivent des différences entre un planificateur financier et un conseiller.


En outre, les champs d'expertise de la profession gagnent à être connus davantage, selon le sondage. « Si les expertises en placements (81 %), finances (75 %), retraite (75 %) et fiscalité (52%) sont régulièrement mentionnées, celles de l'assurance (39 %), de la succession (35 %) et des aspects légaux (31 %) sont souvent oubliées par les répondants », apprend-on dans un communiqué de l'IQPF.


Le sondage a été réalisé par Léger Marketing, du 29 au 31 octobre 2012, auprès de 1001 Québécois âgés de 18 ans ou plus.

Sur le même sujet

Bourse: la prévision audacieuse d'un stratège de BMO pour 2016

Mis à jour le 28/11/2015 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Pour la première fois en six ans, la Bourse de Toronto battra la Bourse américaine. Voici pourquoi.

Cinq erreurs à éviter avec votre portefeuille en fin d'année

26/11/2015 | Morningstar

Ce qui peut sembler logique du point de vue du portefeuille peut ne pas l'être d'un point de vue fiscal.

À la une

Rona: jouons aux échecs, et passons à l'attaque

ANALYSE. Acquisitions de fleurons: la meilleure défensive, c'est l'attaque. Or, nous manquons d'attaquants.

Pourquoi les vedettes techno flanchent-elles ?

BLOGUE. C'est au tour des chouchous techno de revenir sur terre. Le dégonflement de cette bulle est sain.

Immobilier : acheter des immeubles résidentiels ou commerciaux?

05/02/2016 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. Liste d’éléments qui démystifie les différences majeures entre l’investissement résidentiel et commercial.