Un planificateur financier, un investissement

Publié le 19/11/2012 à 12:10, mis à jour le 08/10/2013 à 09:01

Un planificateur financier, un investissement

Publié le 19/11/2012 à 12:10, mis à jour le 08/10/2013 à 09:01

Faire affaire avec un planificateur financier est une décision majoritairement perçue comme un investissement, révèle un sondage mené pour le compte de l'Institut québécois de planification financière (IQPF).


Ainsi, 65 % des répondants qui ont déjà fait affaire avec un planificateur financier perçoivent ce choix comme un investissement, alors que seulement 5 % l'ont perçue comme une dépense. Sans surprise, 59 % des mêmes répondants se sont dits rassurés après avoir consulté un planificateur financier.


Le sondage démontre aussi que la profession de planificateur financier est encore méconnue de la part des Québécois. En effet, même si 85 % des répondants affirment avoir déjà entendu parler de la profession, seulement 50 % perçoivent des différences entre un planificateur financier et un conseiller.


En outre, les champs d'expertise de la profession gagnent à être connus davantage, selon le sondage. « Si les expertises en placements (81 %), finances (75 %), retraite (75 %) et fiscalité (52%) sont régulièrement mentionnées, celles de l'assurance (39 %), de la succession (35 %) et des aspects légaux (31 %) sont souvent oubliées par les répondants », apprend-on dans un communiqué de l'IQPF.


Le sondage a été réalisé par Léger Marketing, du 29 au 31 octobre 2012, auprès de 1001 Québécois âgés de 18 ans ou plus.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Les ventes de fonds communs mensuelles en baisse

23/01/2015 | Finance et Investissement

Les ventes nettes du secteur des fonds communs de placement (FCP) se sont élevées à 1,33 milliards ...

REER: s'inspirer des fortunes privées

Édition du 24 Janvier 2015 | Dominique Beauchamp

Chaque période de REER, les placements reviennent à l'avant-scène des préoccupations. Cette année, la tâche ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Google déçoit et tente de désamorcer les doutes

29/01/2015

«Nous avons enregistré une solide performance en publicité», fait valoir le Québécois Patrick Pichette.

Corruption chez Bombardier?: le CA doit clarifier l'affaire

BLOGUE. Nous avons de nouveaux détails sur les allégations de corruption chez Bombardier.Le CA doit clarifier l'affaire.

Couche-Tard sur les rangs pour 500 stations-service Esso?

Un analyste de Desjardins croit que la société lavalloise et sa rivale CST Brands seront intéressées.