Un planificateur financier, un investissement

Publié le 19/11/2012 à 12:10, mis à jour le 08/10/2013 à 09:01

Un planificateur financier, un investissement

Publié le 19/11/2012 à 12:10, mis à jour le 08/10/2013 à 09:01

Faire affaire avec un planificateur financier est une décision majoritairement perçue comme un investissement, révèle un sondage mené pour le compte de l'Institut québécois de planification financière (IQPF).


Ainsi, 65 % des répondants qui ont déjà fait affaire avec un planificateur financier perçoivent ce choix comme un investissement, alors que seulement 5 % l'ont perçue comme une dépense. Sans surprise, 59 % des mêmes répondants se sont dits rassurés après avoir consulté un planificateur financier.


Le sondage démontre aussi que la profession de planificateur financier est encore méconnue de la part des Québécois. En effet, même si 85 % des répondants affirment avoir déjà entendu parler de la profession, seulement 50 % perçoivent des différences entre un planificateur financier et un conseiller.


En outre, les champs d'expertise de la profession gagnent à être connus davantage, selon le sondage. « Si les expertises en placements (81 %), finances (75 %), retraite (75 %) et fiscalité (52%) sont régulièrement mentionnées, celles de l'assurance (39 %), de la succession (35 %) et des aspects légaux (31 %) sont souvent oubliées par les répondants », apprend-on dans un communiqué de l'IQPF.


Le sondage a été réalisé par Léger Marketing, du 29 au 31 octobre 2012, auprès de 1001 Québécois âgés de 18 ans ou plus.

Sur le même sujet

Savoir choisir ses risques

Édition du 21 Mars 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Dans notre monde, il y a une tendance sociale profonde vers la recherche du risque zéro. Parents, ...

Bourse: «évitez d'essayer de prévoir la fin du marché haussier»

Le marché haussier fête son 6e anniversaire. Il a été généreux. Or, tenter de prédire sa fin est une stratégie perdante

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Comment rendre la gentillesse contagieuse au bureau?

Mis à jour à 06:12 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La gentillesse. Une rareté, de nos jours. Et pourtant, nous aurions tant à gagner à y recourir davantage.

Le poids de la réglementation

BLOGUE. De plus en plus, l’ennemi numéro un des banques américaines est le poids grandissant de la réglementation.

La Cage aux Sports recrute Louis-François Marcotte

L'entrepreneur et chef cuisinier bien connu se joint Ă  l'Ă©quipe de Sportscene.