Les jeunes, locomotives des FNB

Publié le 14/02/2017 à 15:39

Les jeunes, locomotives des FNB

Publié le 14/02/2017 à 15:39

Photo: 123rf.com

L'essor des fonds négociés en Bourse (FNB) passe par l'engouement croissant des jeunes investisseurs pour ce type de placement.


Les membres des générations Y (85%) et X (76%) sont en effet plus susceptibles que les investisseurs plus âgés (44 %) de faire de nouveaux placements dans des FNB, révèle un sondage de BlackRock Canada, soulignant par ailleurs que le recours aux FNB canadiens devrait augmenter en 2017.


Une grande majorité (93 %) des porteurs de parts de FNB actuels prévoient acheter d'autres parts au cours des 12 prochains mois, tandis que 40% des investisseurs qui n'en détiennent pas comptent le faire. Tandis qu'un investisseur canadien sur trois a investi dans des FNB, ce sont les millénaux (44 %) et la génération X (41%) qui en sont les principaux adeptes, comparativement à 33% pour les aînés et 24% pour les baby-boomers.


Selon le sondage, les jeunes investisseurs ont commencé à investir dans les FNB dans le but de diversifier leur actif et de réduire leur degré de risque. Le coût modique et la variété sont aussi les principales raisons évoquées.


L'âge est aussi un facteur important quant aux sources d'information des investisseurs sur les FNB. Les membres des générations Y et X sont ainsi bien plus susceptibles de consulter les sites Web financiers pour obtenir de l'information (38 % et 41%, respectivement) que les baby-boomers (30%) et les aînés (21%).


En revanche, près de la majorité des aînés (49%) consultent un conseiller financier professionnel, un courtier en valeurs mobilières ou un comptable pour en savoir plus sur les FNB, contre 46% des baby-boomers, 35% des membres de la génération X et seulement 28% des membres de la génération Y.


Autre fait notable, les porteurs de parts de FNB ont aussi plus tendance à être pleinement investis, n'ayant en moyenne que 19% de liquidités en portefeuille, tandis que les investisseurs qui ne détiennent pas de parts de FNB en ont en général nettement plus (35%).

À suivre dans cette section


image

FinTech

Mercredi 31 mai


image

Communication interne

Mercredi 07 juin


image

Fusions-acquisitions

Mercredi 07 juin


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Objectif Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

Sur le même sujet

Quelques FNB futés

Édition du 20 Mai 2017 | Yves Rebetez

J'ai participé à quelques séances du Forum sur les FNB cette année à Toronto, avec l'intention d'en apprendre ...

Déconfiture de Home Capital et d'Aimia: comment éviter des pertes importantes?

12/05/2017 | Ian Gascon

Aimia et Home Capital nous rappellent comment un titre peut perdre une grande partie de sa valeur en peu de temps.

À la une

Pourquoi la Banque BMO trébuche-t-elle de 3%?

Un bond de 74% des provisions pour pertes sur prêts aux États-Unis au 2e trimestre, a pris les analystes de court.

«La Caisse parie contre l'Accord de Paris»

16:24 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Les investissements dans le gaz et le charbon ont grimpé durant l'année passée, déplore un rapport associatif.