Deux nouveaux guides pour les (presque) nuls en finance


Édition du 28 Janvier 2017

Deux nouveaux guides pour les (presque) nuls en finance


Édition du 28 Janvier 2017

[Photo : 123RF/rawpixel]

Avez-vous pris la résolution de vous intéresser davantage à vos finances en 2017 ? Si oui, voici deux outils qui vous aideront dans votre planification et vos placements. Mieux encore, ces guides sont gratuits, offerts en ligne et peuvent même être compris par les (presque) nuls en finance !


Guide de la planification financière de la retraite, édition 2016-2017


Depuis sa première version en 2003, le Guide de la planification financière de la retraite1 est devenu, au fil des ans, un incontournable pour les Québécois soucieux de planifier leur avenir.


Produit par Question Retraite, un collectif de collaborateurs issus des milieux universitaire, gouvernemental et financier, le guide intéressera particulièrement les personnes de 45 ans ou moins. L'objectif est à la fois simple et ambitieux : rendre la planification financière de la retraite agréable et facile !


Parce que le temps joue en votre faveur et que les fluctuations de vos revenus ont un impact sur ce que vous pourrez vous permettre (ou non) durant la retraite, le guide permet d'établir en cinq étapes combien il vous faut épargner par année et quand prioriser le CELI par rapport au REER.


Le volet touchant les régimes de retraite publics - le Régime des rentes du Québec et le programme fédéral de la Sécurité de la vieillesse (SV) - vous permettra d'évaluer ce que vous en recevrez selon les règles en vigueur en 2016.


Ceux qui bénéficient d'un régime de retraite avec leur employeur y trouveront aussi leur compte, car les divers outils pouvant être offerts sont expliqués. Tant mieux, car il est rare que les jeunes travailleurs s'intéressent à leurs modalités. Comme il est devenu fréquent de changer d'employeur plusieurs fois durant la carrière, mieux vaut connaître au préalable les avantages d'un régime et les inconvénients d'en sortir.


Enfin, l'outil en ligne Mon plan, je le fais maintenant2 vous permet de passer de la théorie à la pratique en tenant compte de votre situation réelle.


Notez cependant que tous les placements sont considérés pleinement imposables, alors que ce n'est pas le cas pour le CELI et autres investissements non enregistrés. Il pourrait en résulter un effort d'épargne plus grand que celui réellement requis.


Enfin, les exemples présentés supposent des salaires atteignant au maximum 60 000 $ par année; parfois 80 000 $. Or, si le vôtre est supérieur, sachez que le taux de remplacement du revenu offert par les régimes de retraite publics (et dans certains cas, privés) sera nettement moindre. Pour vous, l'effort d'épargne personnelle sera plus grand compte tenu des limites des régimes actuels. Mais Question Retraite vous donne un bon coup de pouce avec ses 99 trucs pour épargner sans se priver.3


Les principes d'investissement démystifiés


Les Principes d'investissement4 présentés en une série de 12 fiches d'information pour investisseurs est un formidable complément au guide de Question Retraite, qui est davantage axé sur la planification financière.


L'association CFA Montréal (Chartered Financial Analyst) a combiné ses efforts à ceux de Québec et des autres chapitres CFA à travers le Canada pour réaliser ce document. Non seulement veut-on faciliter la compréhension des investisseurs, mais aussi leur éviter de reproduire les erreurs trop souvent commises. On y lit qu'«un investisseur qui prend des décisions rationnelles et qui fait preuve de discernement est susceptible d'accroître son revenu espéré à la retraite du tiers ou de plus du tiers s'il bénéficie, par exemple, d'un horizon de placement allant jusqu'à trente ans». Un investisseur averti en vaut deux !


Les premières fiches traitent des aspects mécaniques du processus d'investissement : l'impact du temps, des frais, des impôts et de l'inflation sur le rendement ainsi que l'incidence de la diversification et du risque.


Les fiches suivantes touchent l'art d'investir en nuançant les risques à court et à long terme, les facteurs déterminants des rendements et les méthodes de diversification et d'élaboration du portefeuille.


Alors que la matière des dix premières fiches brille par sa transparence et sa vulgarisation pertinente, les deux dernières (moins efficaces) replacent le contenu dans un contexte de planification de la retraite.


Je salue cette initiative des analystes financiers agréés qui, combinée à celle des collaborateurs de Question Retraite, donnent aux Québécois d'excellents outils pour prendre le contrôle de leurs finances aujourd'hui et à long terme.

À suivre dans cette section


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Décrochage scolaire : après le surplace, il faut se mobiliser

Édition du 12 Mai 2018 | Mia Homsy

Le taux de diplomation au secondaire en cinq ans dans le réseau public, au Québec, fait du surplace depuis près ...

Ce nouvel iPad d'Apple a une différence qui saute aux yeux

06/04/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. À la fin de la journée, un iPad, ça reste un iPad. Sauf que celui-là a quelque chose de plus que les autres…

À la une

Stella-Jones est entre de bonnes mains, après le départ des fondateurs

Le transfert d'actionnariat réglé, le fabricant de poteaux et de traverse peut se consacrer à son plan de relance.

DavidsTea vendra maintenant ses thés en épicerie

14/08/2018 | Martin Jolicoeur

Il s'agit d'un revirement de stratégie complet pour la montréalaise, inscrite au Nasdaq.

D-Box réduit sa perte nette au premier trimestre

14/08/2018 | Denis Lalonde

D-Box a vu sa perte nette reculer à 229 000$ pour son 1er trimestre, grâce à une hausse de 17% de ses revenus.