Revenu disponible: le Québec reste parmi les pires provinces

Publié le 18/12/2012 à 09:12, mis à jour le 08/10/2013 à 09:11

Revenu disponible: le Québec reste parmi les pires provinces

Publié le 18/12/2012 à 09:12, mis à jour le 08/10/2013 à 09:11

Par La Presse Canadienne

[Photo : Bloomberg]

Le revenu disponible des ménages par habitant a progressé de 0,7% au Québec en 2011, soit un taux légèrement supérieur à celui de 2010 (+0,5%), a révélé mardi l'Institut de la statistique du Québec.


La hausse en 2011 s'expliquerait par un accroissement plus rapide de la rémunération des salariés et du revenu net de la propriété. Au Canada, le taux de croissance du revenu disponible des ménages par habitant (+ 0,6%) est légèrement inférieur à celui du Québec, en raison d'une augmentation plus lente des transferts en provenance des administrations publiques, une croissance plus rapide des impôts directs et un indice implicite des prix plus élevé.


Parmi les provinces canadiennes, le Québec continue de se classer au neuvième rang avec un revenu disponible des ménages de 25 646 $ par habitant. Seule l'Île-du-Prince-Édouard fait moins bonne figure avec un revenu disponible de 23 879 $.


Le retard historique du Québec par rapport à la moyenne canadienne est attribuable, d'une part, à la rémunération des salariés et au taux d'emploi qui sont moindres et, d'autre part, à la proportion plus importante du revenu consacrée à l'impôt direct et aux autres transferts des ménages aux administrations publiques.


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

Des résultats qui supportent la reprise boursière

24/10/2014 | Jean Gagnon

La reprise des marchés boursiers après la volatilité du début du mois d’octobre a ...

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.