Le meilleur moment pour acheter un billet d’avion

Publié le 13/05/2013 à 10:19

Le meilleur moment pour acheter un billet d’avion

Publié le 13/05/2013 à 10:19

Par Claudine Hébert

Vous croyez économiser en achetant votre billet d’avion des mois à l’avance ? Erreur. Vous risquez de le payer beaucoup plus cher… aussi cher que si vous l’achetiez à la dernière minute.

«Au Canada, le meilleur moment pour bénéficier des tarifs aériens les plus avantageux se situe en moyenne entre le 19e et le 10e jour avant le départ en fonction des destinations», rapporte Naman Budhdeo, président de FlightNetwork, la 2e plus agence de voyage canadienne la plus visitée sur le web après Expedia.ca.


Cette entreprise ontarienne, fondée en 1998, étudie régulièrement les fluctuations des prix des billets d’avion émis au pays. Cette moyenne est basée sur plus de 430 millions de recherches de prix et 510 000 billets achetés en 2012.


Selon FlightNetwork, le coût du billet d’avion pour les vols domestiques au Canada a tendance à diminuer à partir du 90e jour de son émission jusqu’au 14e jour avant le départ.


« En général, on obtient les meilleurs tarifs entre le 10e et le 13e jour, précise M. Budhdeo. Notez que les jours de fêtes, les congés scolaires, les périodes de vacances peuvent néanmoins changer la donne.


Si votre destination est américaine, les prix sont, en moyenne, au plus bas entre le 16e et 19e jour avant le départ. Le coût des billets semblent toutefois demeurer stable entre le 90e jour et le 21e avant le départ.


Pour les vols internationaux, le coût des billets va décroître à partir du 180e jour de son émission jusqu’au 14e jour avant le départ. « Les meilleurs tarifs surviennent en moyenne entre le 10e et 14e jour », indique le président de FlightNetwork.


Remarquez, les données de FlightNetwork conviennent à la réalité des voyageurs d’affaires, souligne Claudio Gubitosa, vice-président développement des affaires et solutions clients chez Vision 2000.


La plus importante compagnie indépendante de gestion de voyage au pays recommande justement à ses voyageurs d’affaires d’acheter leurs billets d’avion entre le 21e et le 14e jour avant le départ.


« Nos statistiques démontrent que près de 70% des clients doivent modifier leur date de départ lorsque les billets sont achetés trop longtemps à l’avance. Par conséquent, leur économie s’élimine en frais de pénalité. Mieux vaut donc acheter un billet d’avion qui allie à la fois flexibilité et bon prix », explique M. Gubitosa.  


Par ailleurs, la situation n’a rien de comparable chez nos voisins du sud. CheapAir.com, un moteur de recherche de billets d’avions dont le siège social se trouve en Californie, a obtenu pour le marché américain des résultats très différents.


Basé sur 560 millions de recherches de billets en 2012 (incluant Air Canada, West Jet et Air Transat), l’étude révèle que le meilleur moment pour acheter un billet pour un vol domestique aux États-Unis se situe autour du 49e jour avant le départ. Pour les vols internationaux, le 81e jour s’est révélé être le Jour J.


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Gaspésie: vous pourriez faire mieux !

BLOGUE INVITÉ. Où, en Gaspésie, est passé le plaisir de faire vivre une belle expérience aux visiteurs?

Le Club Med «made in Quebec» porte maintenant un nom

20/07/2018 | Catherine Charron

Dites bonjour au Club Med Québec Charlevoix.

À la une

Vous avez des questions au sujet de votre retraite?

25/09/2018 | lesaffaires.com

En participant à la Clinique Retraite de Les Affaires, vous pourriez avoir des réponses. Appel de candidatures.

Le faux débat de l'immigration

25/09/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Je suis fils d’immigrant. Mon père, bourguignon d’origine, est arrivé ...

Goodfood, Desjardins fait grimper le titre de 4%

Goodfood devient un partenaire de choix pour les épiciers et pourrait même devenir une cible d'acquisition.