Régime minceur à l'Aluminerie de Deschambault d'Alcoa

Publié le 09/10/2013 à 16:20, mis à jour le 16/10/2013 à 14:39

Régime minceur à l'Aluminerie de Deschambault d'Alcoa

Publié le 09/10/2013 à 16:20, mis à jour le 16/10/2013 à 14:39

Récemment, Martin Brière, président d’ Alcoa Canada Groupe Produits primaires, discutait avec des employés qui se réjouissaient d'avoir perdu de 30 à 40 livres. Une des conséquences positives de la fréquentation du centre sportif installé au sein de l'aluminerie.


Mais ce n’est pas la seule. L’entraînement régulier a permis aux membres du personnel de réduire la consommation de cigarettes, les risques de maladies cardiaques et de diabète, les visites chez le médecin, en plus de lutter contre des pathologies liées au travail, tels les maux de dos.


Imaginez un employé en mauvaise santé manipuler des protocoles ou systèmes de sécurité


dans les usines Alcoa... Impossible ! selon Martin Brière. « Dans notre entreprise, sécurité et santé sont intimement liées », estime-t-il. Surtout lorsque l'on se positionne comme l'une des firmes internationales dont la fréquence des accidents est la plus basse.


Des employés plus engagés


Pour assurer le volet sécurité, le géant de l'aluminium doit donc maintenir son personnel en forme.


L'implantation d’un centre sportif fait partie des initiatives mises en place pour atteindre cet objectif.


On y propose des programmes d’entraînement physique supervisés par des spécialistes, des conseils


de nutritionnistes, des appareils de musculation et du vélo stationnaire.


Les employés particulièrement motivés ont l'occasion de s'y entraîner en vue de leur participation annuelle au Raid Extrême Bras du Nord, une course de vélo de montagne très populaire dans la région de Portneuf, ou bien tout simplement afin d'améliorer leur état de santé général.


L’activité sportive a des bénéfices tangibles : baisse de l'absentéisme au travail, réduction des coûts qu'imposerait un employé en piètre forme, création d'un environnement professionnel plaisant.


Grâce au sport, « les employés sont plus engagés, plus productifs, beaucoup plus dynamiques


mais aussi plus responsables de leur propre personne et des travaux effectués à l'usine »,


explique Martin Brière, qui confie avoir toujours été lui-même très sportif.


Esprit d'équipe


Transposées dans l'environnement professionnel, les valeurs inhérentes au sport, telles l'efficacité et l'entraide, se révèlent précieuses. « Le sport offre un équilibre de vie, du dynamisme, de l’énergie, de l'implication et un esprit d'équipe », dit Martin Brière.


Récemment, des employés d'Alcoa ont participé au Pentathlon des neiges. Tous se sont entraînés,


en collaboration, et dans un esprit de camaraderie qui s'est poursuivi ensuite à l'usine.


Lorsque l'activité physique est liée à une cause altruiste, les bénéfices sont peut-être encore plus grands, le personnel se sentant simultanément en forme, utile, et valorisé.


Ainsi, le personnel d'Alcoa également pris part à des randonnées de vélos au profit de l'Opération Enfant Soleil, de Centraide et de la Fondation du Centre de santé et de services sociaux de Manicouagan.


Une autre manière pour l’entreprise de promouvoir l’activité physique.

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

19/09/2018 | François Normand

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

19/09/2018 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.