Distribution de fruits bio chez Texel

Publié le 09/10/2013 à 16:20

Distribution de fruits bio chez Texel

Publié le 09/10/2013 à 16:20

À l'automne, les employés de Texel peuvent piocher comme bon leur semble dans des caisses de pommes. Selon les saisons, ils sont gâtés autrement: fraises, framboises, bleuets…


Depuis l'obtention de sa certification « Entreprise en santé » il y a quatre ans, Texel, fabricant de tissus techniques, fait tout pour choyer ses employés.


En plus de proposer des capsules santé articulées autour de diverses thématiques ou d'offrir des remboursements partiels aux employés qui s'inscrivent à des activités sportives, la PME fait affaire avec un cultivateur local, le Verger à Ti-Paul, dont les récoltes sont distribuées dans leurs bureaux de Saint-Elzéar.


Ainsi, priorisent-ils- entre autres- deux des quatre axes de la norme en matière de santé


élaborée par le Bureau de Normalisation du Québec (BNQ) : les habitudes de vie du personnel et l'environnement de travail.


Tout est gratuit pour les employés puisque les dépenses fruitières de Texel sont incluses dans le budget. Le tout est bénéfique pour l'entreprise, qui n'a pas choisi d'adopter une telle philosophie par hasard.


« Des employés en santé sont des employés moins malades, qui s'absentent moins », explique Emmanuelle Cloutier, conseillère en ressources humaines chez Texel.


Selon elle, ces distributions de fruits, en plus de créer quotidiennement de saines habitudes de vie et un certain « sentiment d'appartenance » chez le personnel, disposent également d'un certain pouvoir d'attraction sur les personnes en quête d'emploi.


Un moyen de se distinguer


À l'instar des déjeuners ou soupers santé organisés par l'entreprise, des douches mises à disposition sur le lieu de travail, des analyses effectuées en matière d'ergonomie ou encore des horaires flexibles, la distribution de fruits bio au personnel permet à l'entreprise de se distinguer des autres employeurs de la région.


Car les employés ont de plus en plus à coeur leur santé et leur bien-être au travail. Ils n'hésitent donc pas à choisir un employeur qui a des pratiques allant dans ce sens.


Ce n'est pas le seul enjeu pour l'entreprise : des études ont en effet démontré qu'éliminer un seul facteur de risque à la santé d'un employé augmentait sa productivité au travail de 9%, et qu'un fumeur coûte 3000 $ de plus à l'entreprise par année.


Texel a ainsi vu son nombre de fumeurs diminuer depuis le début de son initiative. Autres retombées positives constatées : une augmentation notable du nombre d'inscriptions à des activités physiques et une hausse de la consommation de fruits et légumes.


En bout de ligne, tout le monde y gagne: l'entreprise prend soin de ses employés et ses employés le lui rendent bien.


 


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Combien de temps les Québécois demeurent-ils propriétaires?

Mis à jour à 17:32 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Environ la moitié des acheteurs d'unifamiliales auront revendu leur propriété d'ici douze ans.

Entrepreneurs, osez vous surpasser!

BLOGUE INVITÉ. Du haut de ses 90 ans, Philippe de Gaspé Beaubien II peut encore captiver les audiences.

Universitas en rappel

BLOGUE. Pourquoi pas une dernière chanson sur les REEE et Universitas. Musique!