Astral embauche un autre ancien de Corus Québec

Publié le 07/05/2011 à 00:00

Astral embauche un autre ancien de Corus Québec

Publié le 07/05/2011 à 00:00

Par Mathieu Lavallée

Après Mario Cecchini plus tôt cet hiver, c'est au tour d'Yves Bombardier de passer chez Astral.


Depuis le 18 avril, il est directeur général des stations NRJ et RockDétente de Trois-Rivières.


M. Bombardier était devenu, en mai 2005, directeur général et directeur de la programmation de Corus Québec. Il était en charge notamment du 98,5 FM, de CKAC Sports et d'Info 690, jusqu'à ce que cette dernière soit fermée à la fin de janvier 2010.


M. Bombardier a été remercié en février dernier en même temps que Mario Cecchini, alors vice-président de Corus Québec, lorsque Cogeco a officiellement acquis les stations québécoises de Corus.


M. Cecchini est devenu vice-président principal, ventes et marketing, d'Astral Radio. Yves Bombardier a également été directeur de l'information de l'ex-TQS, de 2002 à 2004.

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

19/09/2018 | François Normand

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

19/09/2018 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.