Faire connaître ses réalisations

Offert par Les Affaires


Édition du 04 Avril 2015

Faire connaître ses réalisations

Offert par Les Affaires


Édition du 04 Avril 2015

Par Marie-Claude Morin
Cela dit, tous s'entendent pour dire que les femmes - et les hommes plus timides - pourraient aussi jouer un rôle plus actif dans l'avancement de leur carrière. Comment ? En trouvant des façons de se mettre en avant avec lesquelles elles (ou ils) sont à l'aise.


«Ça passe généralement mieux en rencontres individuelles qu'en public», indique Mary Lou Maher, associée responsable de la diversité chez KPMG. Il faut évidemment discuter de ses réalisations et de ses aspirations avec son supérieur immédiat, mais aussi avec le patron de ce dernier. Et pas besoin de le faire en cachette, au contraire. «Parlez-en à votre gestionnaire et n'hésitez pas à lui demander de vous présenter au besoin.» Évidemment, ajoute-t-elle, c'est encore mieux si vous avez déjà noué des liens !


Résumer notre valeur ajoutée


Pour tirer le maximum de ces discussions, mieux vaut ne pas lésiner sur la préparation. En quelques mots, nous devons être capables de résumer notre valeur ajoutée dans l'entreprise. Que faisons-nous de bien ? Comment contribuons-nous au succès de l'équipe ? Qu'est-ce qui nous distingue ? Si un papier et un crayon suffisent pour amorcer l'exercice, un coach peut s'avérer bien utile pour le terminer. «Ça vaut la peine de mettre le temps et l'énergie nécessaire pour créer, en quelque sorte, votre marque», dit Mme Maher.


Anne-Marie Hubert suggère elle aussi de se tourner vers un coach. Il nous aidera à communiquer toutes nos réalisations, y compris celles qu'on pourrait, à tort, juger comme allant de soi. On peut penser, par exemple, à l'aide apportée aux collègues ou à l'appréciation des clients.


Une telle préparation permettra d'arriver bien outillés et confiants aux rencontres d'évaluation. Ces dernières sont un bon moment pour faire le point, mais aussi pour poser des questions. Qu'arrivera-t-il si nous atteignons nos objectifs ? Sommes-nous sur la bonne voie pour une promotion ? Qu'est-ce que ça prendrait pour y arriver ? «Il faut oser avec des discussions de carrière», soutient Mme Hubert.


Que peuvent faire les entreprises ?


«Parfois, les gens ont moins d'ambition, mais beaucoup de talent. Ils n'ont pas prévu faire de la gestion de personnel, mais quand ils y sont amenés, ils se révèlent d'excellents gestionnaires, axés sur l'équipe. C'est souvent au patron à les repérer.» - Richard Joly, président de Leaders & Cie


«Les leaders ont la responsabilité d'évaluer la performance actuelle de leurs employés, mais surtout leur potentiel de progression. Il faut que ce soit plus qu'un voeu pieux : ça doit être un processus formel.» - Julie Carignan, associée chez SPB Psychologie organisationnelle


«Les organisations peuvent aider leurs employées à faire les bons choix en matière de carrière. C'est bien de vouloir aider, mais il faut après un certain temps transférer les clients indésirables à un autre et oser demander des mandats pertinents.» - Anne-Marie Hubert, associée directrice, services consultatifs chez EY


«Il faut avoir le courage de dire à ses employés et collègues ce dans quoi ils excellent et ce qu'ils feraient mieux de laisser à quelqu'un d'autre.» - Rose-Marie Charest, présidente de l'Ordre des psychologues du Québec.


L'ambition


Série 2 de 4. Se fixer des objectifs et se donner les moyens de concrétiser ses ambitions est plus facile à dire qu'à faire. Cette série vous donnera des outils pour passer à l'action.


Cliquez ici pour consulter le dossier L'effet A


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse échappe aux pertes

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.

La valeur du portefeuille hydrocarbures de la Caisse a diminué sur sept ans

Sa valeur a diminué de 3 milliards $ depuis au moins sept ans.