Aiguiser son sens politique

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Avril 2015

Aiguiser son sens politique

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Avril 2015

Par Marie-Claude Morin

[Photo: iStock]

Dans toute entreprise, il y a un organigramme officiel. Mais souvent, il y en a aussi un autre. Affiché nulle part, cet organigramme évolue au gré des influences. Pour grimper dans une organisation, il faut en comprendre toutes les ramifications, tant formelles qu'informelles. Quelles personnes détiennent les clés qui nous feront avancer ? De quelle façon pouvons-nous développer avec elles des relations à la fois saines et profitables ?


Cliquez ici pour consulter le dossier L'effet A


Tabou, le sens politique ? Oh oui ! Pourtant, tout le monde s'entend pour dire que développer son sens politique n'est pas une option mais une obligation lorsqu'on est ambitieux. «C'est ce qui permet de comprendre l'environnement et le contexte dans lequel on souhaite progresser», résume Gisèle Casavant, vice-présidente de Stratégies JLB.


Plutôt que de considérer le sens politique comme quelque chose de négatif, voire de malsain, nous gagnerions à l'envisager comme une clé pour nous associer aux bonnes personnes et aller chercher de l'aide.


«N'oubliez pas que ce sont des êtres humains qui font une organisation. Il faut les comprendre !» souligne Mme Casavant. Quelle est la motivation de notre vis-à-vis ? Que recherche-t-il ? Que souhaite-t-il conserver à tout prix ? Le sens politique est la capacité à reconnaître les intérêts personnels de chacun et à les gérer vers les intérêts collectifs, explique Mme Casavant.


Cartographier l'informel


Mais ça ne s'arrête pas là. En plus de comprendre les motivations de nos patrons, employés et autres collègues, il faut décoder les liens qui les unissent et le pouvoir d'influence des uns sur les autres. Ce qui n'est pas donné à tout le monde.


«Beaucoup de gestionnaires viennent en coaching pour mieux comprendre et maîtriser les réseaux informels», confirme Julie Carignan, psychologue et associée chez SPB Psychologie organisationnelle. Rebutés par le flou qui entoure les coulisses de leur organisation, plusieurs en font abstraction longtemps... jusqu'à ce que ça les bloque dans la progression de leur carrière. «Ça dépend bien sûr des environnements. Il y a des milieux où c'est plus important que d'autres», précise la psychologue.


Heureusement, il est toujours possible de se discipliner à porter davantage attention aux réseaux informels. Que ce soit pendant les réunions d'équipe, les rencontres individuelles ou les interactions impromptues, nous devrions toujours déployer nos antennes, lire entre les lignes et observer le non-verbal. Qui s'associe à qui ? Qui a de l'influence ? Quelle est l'importance de chacun ? Sa visibilité ?


Pour dégager une vue d'ensemble de nos observations, plusieurs coachs suggèrent de dresser une «cartographie de l'informel». «Ça aide à voir qui peut nous aider et à quoi faire attention», dit Alain Massie, directeur des opérations chez IC Formation. En connaissant l'historique d'échec d'un collègue, par exemple, on ajustera notre attitude afin d'éviter de le heurter.


Solliciter des appuis


Il reste que plusieurs réunions déterminantes se déroulent... en notre absence ! Comment s'assurer que notre nom soit proposé quand ça compte ? En se trouvant un parrain.


À la différence d'un mentor, qui donne des conseils et discute avec nous, un parrain pose des actions concrètes pour propulser notre carrière. «C'est quelqu'un qui va parler de vous en réunion lorsque la direction détermine les leaders pour des promotions», dit Coleen MacKinnon, directrice régionale, Québec et provinces de l'Atlantique, chez Catalyst Canada. Cette personne doit donc oeuvrer à un niveau hiérarchique élevé.


Cliquez ici pour consulter le dossier L'effet A


À suivre dans cette section


image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Il pleut de l'argent sur les développeurs blockchain

Il y a 52 minutes | François Remy

BLOGUE. C'est la chasse aux talents dans la jungle des technologies décentralisées, avec la grosse artillerie salariale.

Joëlle Pineau: «les machines doivent prendre des décisions»

En direct de C2 Montréal, la directrice du labo Facebook en IA évoque ses travaux sur de nouvelles applications.

C2 Montréal: l'atelier où j'ai cocréé une course ultra en Haïti

BLOGUE. Comment j'ai appliqué le design thinking à l'humanitaire, aux côtés du comédien Patrick Hivon.