Pascale Pageau: exceller grâce à l'équilibre entre le travail et la vie personnelle

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Novembre 2017

Pascale Pageau: exceller grâce à l'équilibre entre le travail et la vie personnelle

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Novembre 2017

Pascale Pageau, présidente, Delegatus

L’avocate Pascale Pageau n’a pas eu froid aux yeux quand elle a décidé de fonder sa propre firme, Delegatus, en 2005. En plus de se lancer dans le vide, elle a redéfini complètement le modèle. Exit les grands bureaux qui en jettent et surtout, le minimum d’heures facturables. Son équipe est composée de travailleurs autonomes qui déterminent leurs objectifs, leur horaire et leur lieu de travail. Une petite révolution dans le domaine du droit qui a porté ses fruits. En douze ans, le cabinet fondé dans le sous-sol de Pascale Pageau compte maintenant 25 avocats, a reçu une vingtaine de prix et s’est classé trois fois dans le TOP 500-PROFIT des entreprises canadiennes en croissance. Et l’avocate a eu quatre enfants !


Finaliste - Entrepreneure, grande entreprise, PRIX DEMERS BEAULNE


Quelle est la réalisation pour laquelle vous êtes la plus fière ?


Certes, on peut s’adapter à la société. Mais on peut aussi tenter de la façonner à notre image. En mettant sur pied Delegatus, j’ai choisi la deuxième option et j’en suis très fière. J’ai toujours adoré mon travail d’avocate, mais quand je suis revenue de mon premier congé de maternité, j’ai constaté qu’il y avait tout un fossé entre mon besoin de flexibilité et ce qu’on m’offrait. Je ne comprenais pas pourquoi je devais me présenter un certain nombre d’heures ou gérer mon horaire à ma guise. Surtout avec les moyens technologiques d’aujourd’hui.


En même temps, j’ai rencontré quelques clients qui remettaient aussi en question le modèle des firmes installées dans des bureaux somptueux au centre-ville ou contestaient le fait de devoir payer pour la formation des jeunes avocats. En fondant Delegatus, j’ai donc dessiné un nouveau modèle d’affaires qui a permis de mieux répondre aux besoins des clients et des avocats. Et cela ne se limite pas à la simple conciliation travail-famille. La grande majorité de notre équipe n’a pas de jeunes enfants. Mais tous apprécient la liberté d’action, l’autonomie, qu’on leur offre.


Quel a été le défi le plus important de votre carrière?


Le fait de passer d’avocate dans un grand bureau à entrepreneure à la tête d’une start-up, d’une moyenne puis d’une grande entreprise ! Car la gestion, la rentabilité, la croissance c’est toute la face cachée du travail des firmes d’avocats et je n’avais pas de formation à ce sujet! J’ai dû m’entourer des bonnes personnes pour relever ce défi. Le jour où j’ai commencé à m’asseoir avec des gens d’affaires, ça a été une révélation ! Avec les connaissances que j’ai aujourd’hui et l’équipe que j’ai réunie, je sais que nous sommes capables d’aller plus haut et plus loin !


Que représente l’excellence au féminin, pour vous ?


J’ai toujours voulu tout avoir : être une avocate performante, une maman présente, une entrepreneure créant de l’emploi. Mais je me suis fixé des buts réalistes. Je suis consciente que je ne peux pas gagner toutes mes causes et doubler mon chiffre d’affaires chaque année. Il faut trouver un certain équilibre dans tout cela et être heureux. J’y reviens, mais l’équilibre entre travail et vie personnelle est primordial pour exceller !


Lisez les biographies des finalistes et des lauréates du Prix femmes d'affaires


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Les brèves de la semaine

Édition du 30 Juin 2018 | Marie-Pier Frappier

BMO Banque de Montréal s'engage à verser 3 milliards de dollars en capitaux aux entreprises détenues par des femmes ...

Les femmes prennent leur place

Édition du 16 Juin 2018 | Jean-François Venne

« L'année 2017 marquait les dix ans du réseau Blakes au féminin, qui accompagne les femmes dans la progression et ...

À la une

Des données «portables» pour les internautes

20/07/2018 | AFP

Des géants de la tech, dont Facebook, promettent de faciliter la portabilité des données

Le Club Med «made in Quebec» porte maintenant un nom

20/07/2018 | Catherine Charron

Dites bonjour au Club Med Québec Charlevoix.

Le Japon renoue avec le blé canadien

Le Japon avait interrompu ses importations après la découverte de blé génétiquement modifié et non autorisé en Alberta.