Cahier automobile: Le temps des fleurs

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Juin 2014

Cahier automobile: Le temps des fleurs

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Juin 2014

Par Claudine Hébert

Le passage du Grand Prix à Montréal est toujours synonyme de branle-bas de combat pour Maria Castro, propriétaire de Fleuriste NDG.

Chez Fleuriste NDG, le passage du Grand Prix à Montréal est toujours synonyme de branle-bas de combat. Bien que les ventes liées au Grand Prix restent inférieures à celles enregistrées à l'occasion de la Saint-Valentin et la fête des Mères, elles occupent tout de même, bon an mal an, le top 3 au palmarès annuel du détaillant.


«On ne sait jamais comment vont se traduire les commandes», soutient Maria Castro, propriétaire de Fleuriste NDG. De plus en plus, les hôtels et les restaurants commandent les arrangements de fleurs et les centres de table à la dernière minute, note-t-elle.


Mais la fleuriste, en affaires depuis 1963, commence à y être habituée. Elle prévoit une semaine à l'avance un ravitaillement de 15 à 20 % de plus de fleurs que d'habitude pour faire face à la musique.


Que commande-t-elle ? Des fleurs rouges en quantité, une couleur qui symbolise le luxe, mais évoque aussi la couleur des voitures Ferrari... «On s'approvisionne en lys calla, en roses, en hydrangées : des fleurs haut de gamme que les hôteliers utilisent pour décorer leur hall d'entrée et les chambres de leurs invités. La clientèle internationale adore avoir des fleurs dans sa chambre», rapporte la propriétaire.


Les affaires ne sont toutefois plus aussi bonnes qu'elles l'étaient. Avant 2008, la fleuriste louait au moins une bonne centaine de plantes pour décorer les loges. Avec le ralentissement économique, la demande de ce produit a diminué, voire disparu.


Cliquez ici pour consulter le dossier auto


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Uni-Sélect déçoit encore, l'action plonge de 20%

Le distributeur de pièces automobiles teste la patience de ses actionnaires qui espèrent encore une mise aux enchères.

Les prêts automobiles ne sont pas les prochains «subprimes»

Mis à jour le 18/02/2019 | Dominique Beauchamp

La hausse des prêts automobiles défaillants inquiète, mais il ne faut pas y voir la prochaine crise.

À la une

Politique commerciale de Trump : et si le pire était à venir?

22/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Trois enjeux pourraient avoir un impact majeur sur les entreprises et les investisseurs canadiens.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?