Comment prédire l'impact des accords de libre-échange ?


Édition du 24 Mars 2018

Les entreprises exportatrices du Québec ont été prises au dépourvu par la volte-face des États-Unis sur l'ALÉNA. En parallèle, d'autres accords se créent, ouvrant les portes à de nouveaux consommateurs qu'il faut apprendre à comprendre ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Attention à l'impact du Brexit sur le Canada

22/01/2019 | François Normand

BALADO - Les exportateurs canadiens et les entreprises canadiennes présentes au Royaume-Uni sentiront l'onde de choc.

Le Canada doit se préparer à un Brexit «dur»

19/01/2019 | François Normand

ANALYSE - À moins d'une surprise, le libre-échange entre le Canada et le Royaume-Uni prendra fin. Il faut s'y préparer.

À la une

La vague des micro-distilleries frappe la Belle Province

Édition du 12 Janvier 2019 | Daniel Germain

Aujourd'hui, on trouve une dizaine de vodkas québécoises et trois fois plus de gins made in Quebec.

CGI, l'effet du «shutdown» américain dans la mire

Washington représente 12,7% des revenus de CGI, mais la majorité des contrats sont de nature essentielle.

Le «shutdown» pèse sur l'économie américaine

22/01/2019 | AFP

Aucune solution immédiate n’apparaît pour mettre un terme à la fermeture partielle des administrations.