Passer à l'action pour se protéger contre l'incertitude


Édition du 24 Mars 2018

Quatorze accords de libre-échange en vigueur, huit en négociations et sept en discussions préliminaires. Les exportateurs canadiens ne sont pas à court de possibilités sur les marchés mondiaux, aussi doivent-ils faire preuve de flair pour détecter les changements ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

20/09/2018 | lesaffaires.com

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

100 G$ d'échange taxés entre la Chine et les É-U jeudi

22/08/2018 | AFP

95 % des produits visés par les tarifs américains sont des biens intermédiaires, ce qui affecte les industriels des É-U.

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.