Une ancienne usine pour l'économie du futur

Publié le 11/05/2013 à 00:00, mis à jour le 09/05/2013 à 11:23

Une ancienne usine pour l'économie du futur

Publié le 11/05/2013 à 00:00, mis à jour le 09/05/2013 à 11:23

Symbole de la reconversion en cours de Shawinigan, le bâtiment de l'ancienne usine Wabasso, transformé en entrepôt depuis les années 1980 au centre de la ville, revit depuis novembre dernier. Et ce sont les «futurs bâtisseurs» de Shawinigan qu'elle abrite aujourd'hui.


Reconvertie en Centre d'entrepreneuriat, l'usine désaffectée accueille des formations, des services regroupés (mentorat, expertises en ressources humaines, coaching, etc.). Elle abrite également un incubateur et un «motel industriel» pour recevoir des firmes qui, une fois leur incubation réussie, veulent rester sur place. Le tout réparti sur 140 000 pieds carrés.


Shawinigan est historiquement une région de grandes entreprises. Mais la fermeture de la papeterie Belgo, puis celle annoncée de l'aluminerie d'Alcan, ont provoqué un électrochoc.


«Il faut maintenant stimuler le développement généré par nos PME. Notre taux d'intention de création d'entreprise est plus bas que celui de la Mauricie. Il faut donc changer les mentalités de la boîte à lunch vers l'entrepreneuriat», explique Denis Morin, coordonnateur de la communauté entrepreneuriale de Shawinigan.


Le Centre d'entrepreneuriat réunit en un seul lieu toutes les aides destinées aux futurs créateurs d'entreprise. Il bénéficie de la synergie de tous les acteurs du développement économique de la région. Ainsi, c'est la municipalité qui a acquis le bâtiment. Le 25 avril, la première ministre, Pauline Marois, a annoncé une contribution d'un million de dollars provenant du fonds Résolu, mis en place après la restructuration d'AbitibiBowater. «Il s'agit du premier projet au Québec à bénéficier de cet outil», selon le CLD de Shawinigan.


Station du numérique


Pour poursuivre sa transformation et attirer des entreprises sur son territoire, un autre projet est sur la table : la Station du numérique. Ce sera la deuxième phase du développement du Centre d'entrepreneuriat, qui doit accueillir la station au deuxième étage. La station se fonde sur l'expertise de l'entreprise Rêve Alchimique / Alchemic Dream, un leader mondial du jeu pour plateformes mobiles qui a vu le jour à Shawinigan.


«Ce sera un pôle de recherche et développement, mais aussi un modèle d'affaires unique offrant une formation spécialisée en innovation. Nous voulons également en faire un centre d'incubation d'entreprises pour permettre la création de studios de développement et l'accompagnement d'entrepreneurs du Québec et d'ailleurs», explique Luc Arvisais, président du Centre d'entrepreneuriat et directeur du CLD de Shawinigan. La recherche de financement pour ce nouveau projet est en cours.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une: construit-on trop de tours à bureaux au centre-ville de Montréal?

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, les 300 plus importantes PME du Québec.

Le goût d'entreprendre a triplé depuis 10 ans

06/11/2018 | François Normand

L'entrepreneuriat a fait des progrès depuis 2009. Il y a toutefois des enjeux par rapport aux hommes et aux immigrants.

À la une

La guerre en Asie est-elle inévitable?

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?