Les Moulins renforcent leur fibre entrepreneuriale

Publié le 11/05/2013 à 00:00, mis à jour le 09/05/2013 à 11:38

Les Moulins renforcent leur fibre entrepreneuriale

Publié le 11/05/2013 à 00:00, mis à jour le 09/05/2013 à 11:38

Terrebonne et Mascouche réussissent à attirer environ 25 nouvelles entreprises par an, essentiellement créées par des résidents de la région, et leur taux de survie est bien supérieur à la moyenne québécoise : 70 % après cinq ans d'existence.


La fibre entrepreneuriale, contrairement à d'autres régions qui tentent de l'insuffler à leur population, a toujours été présente dans la MRC Les Moulins. «Notre tissu économique est basé sur les PME. Nous n'avons jamais été habitués à avoir de grands employeurs sur notre territoire», dit Claude Robichaud, directeur général du CLD des Moulins.


Mais comme «l'entrepreneuriat est l'un des leviers du développement» et que les besoins de relève se font sentir comme partout au Québec, les actions se sont multipliées pour continuer d'attirer les nouveaux entrepreneurs. De plus, le terreau est fertile, puisque la population de Terrebonne et de Mascouche est en croissance constante, et que la moyenne d'âge est inférieure de cinq ans à celle du Québec. Le taux d'intention d'entreprendre des jeunes étant près du double de celui des personnes plus âgées, selon la dernière enquête de la Fondation de l'entrepreneurship, les conditions sont propices aux Moulins pour la création d'entreprises.


Un tout-inclus à succès


Afin de se mettre à la page et de toucher un plus grand nombre de personnes, une «trousse de démarrage d'entreprise» a été constituée et mise en ligne par le CLD. Celui-ci a été pris d'assaut, puisque plus de 475 projets ont été présentés au CLD par l'intermédiaire de la trousse, depuis sa création en 2009. «Et le rythme se maintient», se réjouit Claude Robichaud. Cette trousse de démarrage s'adresse aux personnes qui ont seulement un avant-projet et qui ont besoin d'un guide pour amorcer le processus. La trousse contient des documents à remplir avant de rencontrer un conseiller : préprojet, plan d'affaires détaillé (activité, état des lieux de la concurrence, prévision de mise en marché, plan de ressources humaines, etc.) avec une aide pour chiffrer la planification des dépenses (publicité, etc.). «Nous offrons une assistance serrée sur le montage financier et les prévisions financières», souligne le directeur.


Les budgets de financement sont aussi une source importante d'attrait pour les futurs entrepreneurs : près de 6 millions en aide et prêt sont disponibles bon an mal an pour le soutien au démarrage d'entreprise. Une vingtaine de jumelages entre un jeune entrepreneur et un mentor sont aussi mis en place chaque année.


Une fois les entreprises créées, elles sont réunies au sein du ClubEntrepreneurship, «l'emblème de la relève», selon Claude Robichaud. L'objectif : faire vivre la communauté entrepreneuriale et lui donner une visibilité, notamment lors de la Journée de l'entrepreneur, dont la 9e édition a eu lieu en début d'année en partenariat avec l'École d'entrepreneurship de Beauce.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

PĂ©nurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Contrats publics

Lundi 10 juin

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Ă€ la une: Ă  quoi sert votre entreprise?

Édition du 23 Février 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, faites croître votre... mission!

En 2019, une entreprise ça sert à…

Édition du 23 Février 2019 | Diane BĂ©rard

… améliorer la qualité de vie des parties prenantes. Que la société soit meilleure ...

À la une

CDPQ : des enjeux de gouvernance font ombrage aux bons résultats

21/02/2019 | Daniel Germain

Les déboires de la filiale Otéra Capital ouvrent la voie à une réflexion plus large.

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse Ă©chappe aux pertes

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.