Desjardins vise à encourager la relève

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Avril 2015

Desjardins vise à encourager la relève

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Avril 2015

slide-image

Une marche au jardin, 2013, de Dan Brault.

Une des 2500 œuvres de la Collection Desjardins. Il s’agit d’une acrylique et huile sur toile.

Une marche au jardin, 2013, de Dan Brault.
slide-image

Jean-Sébastien Denis, Machination (suite 2) 11-01, 2011

Technique mixte sur toile (122 x 183 cm)

Jean-Sébastien Denis, Machination (suite 2) 11-01, 2011
slide-image

Betty Goodwin, Two Vests, 1972

Eau-forte, E.A (75 x 95 cm)

Betty Goodwin, Two Vests, 1972
slide-image

Chih-Chien Wang, Shaore Lies on Futon (2011)

Impression jet d’encre  (101 x 127 cm)

Chih-Chien Wang, Shaore Lies on Futon (2011)
slide-image

Hugo Bergeron, Horizon 3, 2011

Huile sur toile (152 x 183 cm)

Hugo Bergeron, Horizon 3, 2011
slide-image

Pierre Blanchette, Canal Street, peinture no 412, 1995

Acrylique sur toile (137 x 137 cm)

Pierre Blanchette, Canal Street, peinture no 412, 1995
Par Dominique Froment

Évaluée à 7 ou 8 millions de dollars, la Collection Desjardins ne compte pas moins de 2 500 oeuvres de 700 artistes. Avec une valeur moyenne d'environ 3 000 $, on devine que la collection s'est donné comme mission première de soutenir la relève artistique.


Cliquez ici pour consulter le dossier «Comment investir dans l'art»


La totalité des oeuvres - peintures, estampes, dessins, techniques mixtes, sculptures et photographies - proviennent d'artistes canadiens, 90 % d'artistes québécois. La collection se compose d'oeuvres autant traditionnelles que modernes et contemporaines. Les sculptures sont toutefois rares dans la collection, parce qu'elles posent un problème de conservation et de sécurité particulier.


Les oeuvres d'artistes hors Québec sont plus récentes dans la collection et coïncident avec l'expansion de Desjardins à l'extérieur du Québec. Les chiffres mentionnés plus haut ne comprennent pas les oeuvres appartenant à chacune des caisses Desjardins.


«Depuis 37 ans, notre collection s'est également enrichie des collections d'entreprise dont Desjardins a fait l'acquisition, comme celles des compagnies d'assurance Laurentienne et Impériale», précise Stella Bissonnette.


La conservatrice affirme rechercher des oeuvres de qualité supérieure, muséale, d'artistes en l'avenir desquels elle croit. La collection donne la priorité à trois catégories d'artistes : les jeunes, les femmes et les artistes issus des communautés ethniques.


Néanmoins, il lui arrive de faire quelques entorses à sa mission en acquérant, pour consolider la collection, des oeuvres d'artistes reconnus ou consacrés comme Serge Lemoyne, Jean Paul Lemieux, Suzor-Côté, Fernand Leduc, Marcelle Ferron et Paul-Émile Borduas.


Bien vu dans un CV d'artiste


«Évidemment, quand on achète une oeuvre, on espère qu'elle va prendre de la valeur, même si notre but n'est aucunement de la revendre», affirme Mme Bissonnette. Desjardins est disposée à prêter ses oeuvres, comme en font foi les 13 tableaux qui sont présentés durant toute l'année 2015 au musée Pointe-à-Callière, dans le cadre d'une exposition sur le thème de la neige.


Pour «repérer» les oeuvres à acquérir, la conservatrice lit sur le sujet, fait de la recherche sur Internet et visite des foires, des expositions et des symposiums. «Je présente mes choix, appuyés par un dossier bien étoffé, à Marc-Brian [Chamberland, directeur principal, relations publiques, de Desjardins] deux fois par année ; c'est lui qui prend la décision finale.»


Cliquez ici pour consulter le dossier «Comment investir dans l'art»


À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Entrepreneurs, allez jouer dehors!

14/06/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Trop d’entrepreneurs restent barricadés alors que le premier produit que l’on vend, c’est nous-mêmes.

Peintres et galeries d'art à l'assaut du Web

Édition du 28 Mai 2016 | Alain McKenna

Oubliez un instant la réalité virtuelle et les applications bancaires pour téléphone intelligent. La révolution ...

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour il y a 15 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.