Pétrole: les États-Unis troublent la discipline de l'OPEP

Publié le 18/01/2018 à 09:15

Pétrole: les États-Unis troublent la discipline de l'OPEP

Publié le 18/01/2018 à 09:15

Par AFP

Photo: 123rf.com

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a une nouvelle fois fait état jeudi d'un rééquilibrage du marché, mais revu à la hausse ses prévisions de l'offre américaine cette année.


Dans son rapport mensuel, le cartel constate des «indications grandissantes sur le fait que le marché s'achemine paisiblement vers un rééquilibrage», évoque «des stocks de brut plus bas, une demande saine et des tensions géopolitiques».


L'OPEP et ses partenaires dont la Russie sont tenus jusqu'à la fin de l'année par un accord de réduction de leur production visant à rééquilibrer l'offre et la demande mondiale et à faire remonter les prix.


Ces derniers se sont effectivement affermis, le baril de Brent de la mer du Nord passant récemment la barre des 70$US. 


Les 14 pays du cartel ont pompé un total de 32,42 millions de barils par jour (mb/j) en décembre, soit une petite augmentation de 42.000 barils par jour par rapport à novembre, selon des sources indirectes.


La production a augmenté en Algérie, en Angola et au Nigéria, tandis qu'elle déclinait au Venezuela.


Mais si les pays de l'OPEP et ses partenaires restent relativement disciplinés afin de limiter leur production, d'autres pays pompent sans entrave, à commencer par les Etats-Unis, qui ont connu une véritable explosion de l'exploitation des pétroles non-conventionnels.


L'OPEP a ainsi revu à la hausse la croissance de l'offre non-OPEP pour 2018, croissance qui devrait atteindre 1,15 mb/j (contre une croissance de 0,99 mb/j attendue le mois dernier) pour atteindre une offre totale moyenne de 58,94 mb/j. 


Cela essentiellement en raison d'une production qui devrait être plus vigoureuse que prévu jusqu'à maintenant pour les Etats-Unis et le Canada.


La croissance de la demande mondiale pour 2018 devrait pour sa part atteindre 1,53 million de barils par jour (mb/j), une prévision légèrement relevée par rapport au mois dernier, pour atteindre une demande de 98,51 mb/j.


 


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Ottawa imposera sa taxe carbone aux provinces récalcitrantes

23/10/2018 | AFP

« À partir de l’an prochain, on ne pourra plus polluer gratuitement au Canada », a dit Justin Trudeau.

Les ventes en gros reculent de 0,3% au Québec en août

Les ventes plus faibles dans le sous-secteur des produits alimentaires, des boissons et du tabac explique le recul.

À la une

Encore 21 mois au marché haussier?

BLOGUE. Cinq indicateurs manquent à l'appel pour déclencher le signal de marché baissier de Bank of America.

Le secret d'une bonne gestion: éviter les oeufs brouillés!

23/10/2018 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La tâche d’un haut dirigeant est de savoir reconnaître une bonne stratégie au moment opportun.

Quel salaire faut-il pour acheter un logement à Montréal?

23/10/2018 | Daniel Germain

Le «vrai monde» aurait du mal à devenir propriétaire près d’une station de métro. Nous avons fait quelques calculs.