Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 18/01/2018 à 06:39, mis à jour le 18/01/2018 à 07:59

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 18/01/2018 à 06:39, mis à jour le 18/01/2018 à 07:59

1. Contexte


Les investisseurs reprennent leur souffle après les récents records, attendant un nouvel élément catalyseur qui se trouvera peut-être dans les résultats de sociétés phares attendus ce jeudi, dont ceux de IBM.


2. Prévisions


Les indices S&P 500 et Dow Jones progressent de respectivement 0,08% et 0,10%, mais le Nasdaq se replie de 0,05% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, ajoute 0,07% à 69,43$US.


3. À l'étranger


En Asie, la Bourse de Shanghai a affiché la meilleure performance des trois principaux marchés que nous suivons, grâce à un gain de 0,91%. La Bourse de Hong Kong a pris 0,43%, mais celle de Tokyo a fléchi de 0,44%.


La croissance de l'économie chinoise a accéléré à 6,9% en 2017. Outre ce sursaut après avoir enregistré l'année précédente sa pire performance depuis plus d'un quart de siècle, le PIB a également bien résisté au quatrième trimestre, à 6,8%.


La production industrielle est pour sa part restée robuste en décembre mais les ventes au détail ont quelque peu ralenti leur rythme de croissance. Quant à l'investissement en capital fixe, il a augmenté de 7,2% sur l'ensemble de l'an dernier, la tendance restant la même que fin novembre.


Les Bourses européennes évoluent sans direction claire à la mi-séance. Le CAC 40 de Paris prend 0,14%, le DAX de Francfort gagne 0,37%, mais le FTSE 100 de Londres se déleste de 0,40%.


«Les indices américains n'ont pas mis plus d'une séance à retrouver le chemin de la hausse avec une progression proche de 1% sur les principaux indices», ont relevé les analystes d'Aurel BGC, en notant que les autres places boursières avaient toutefois du mal «à suivre le rythme».


Selon eux, «le principal rendez-vous du jour, la publication de la croissance chinoise, est déjà passé» et «la séance ne devrait pas être beaucoup plus animée que les précédentes en Europe».


4. Agenda


Aux États-Unis, on attend les demandes initiales d'assurance-chômage pour la semaine terminée le 12 janvier, l'indice de la Fed de Philadelphie de janvier, les mises en chantier ainsi que les permis de bâtir de décembre.


Au Canada, la prochaine statistique sera publiée vendredi.


5. Titres en action


Le Canadien Pacifique(CP, 225,30$) dévoile ses résultats du quatrième trimestre. Les analystes sondés par Reuters visent un bénéfice de 3,20$ par action, sur des revenus de 1,70G$. Le titre a gagné 18% sur un an.


À l’approche des Jeux olympiques, Patricia A. Baker, de Banque Scotia, se montre une partisane aussi fervente pour le titre de Roots Corporation(ROOT, 11,25$) que les Canadiens avec leur équipe de hockey. La nouvelle année offre l’occasion de revenir sur une occasion de placement attrayante, écrit-elle. Une récente visite de certaines installations de l’entreprise et une rencontre avec la direction ont renforcé sa grande conviction à l’égard du potentiel du titre. Roots se négocie à 12,5 fois le bénéfice prévu en 2019, ce qu’elle juge relativement attrayant puisque les titres comparables se négocient en moyenne à 24,9 fois le bénéfice prévu. Elle réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 14,50$.


Doug Young, de Desjardins Marché des capitaux, réitère sa recommandation de vendre le titre de l'assureur Intact(IFC, 102,10$). L'analyste présente ses prévisions de résultats du quatrième trimestre pour l'entreprise torontoise, attendus le 6 février. Élément positif, l'analyste s'attend à une diminution des pertes liées à des catastrophes naturelles par rapport aux récents trimestres. Il anticipe également une hausse de 8% du dividende. Cela dit, il garde le pied sur le frein en raison des vents contraires qu'Intact affronte dans le marché de l'assurance auto. L'évaluation actuelle du titre le refroidit également. Sa cible, à 100$, laisse entrevoir un recul potentiel de près de 2%.


Après son homologue de la Financière Banque Nationale, Fadi Chamoun, de BMO Marchés des capitaux, souligne à son tour que le contexte s’améliore pour le transporteur par camion TFI International(TFII, 32,86$). Il se montre toutefois plus prudent que Cameron Doerksen, qui lui avait relevé sa cible de 36$ à 39$ mercredi. Il laisse son cours cible à 32$ et sa recommandation à neutre. La marge de sécurité du titre, en fonction de son évaluation actuelle, est limitée.


Au sud de la frontière, Morgan Stanley(MS, 55,35$US) a dévoilé un bénéfice de 0,84$US par action au quatrième trimestre, mieux que les 0,77$US l'action visés par les analystes.


On attend aussi les résultats du quatrième trimestre d'International Business Machines(IBM, 168,65$US), de Bank of New York Mellon, plus important gardien de valeurs du monde, ainsi que ceux d’American Express.  



image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

À surveiller : Alphabet, Apple et Roku

Que faire avec les titres d’Alphabet, Apple et Roku? Voici quelques recommandations d’analystes.

Votre cybersécurité est menacée sur votre téléphone intelligent

11/10/2018 | AFP

«71 % des fraudes et escroqueries diverses ont lieu » sur ces appareils, selon le bras « cybersécurité » de Dell.

À la une

C'est le temps de penser à votre planification de fin d'année

C'est le moment d'examiner vos finances et de profiter des possibilités de planification fiscale avant le 31 décembre.

Après les Panama papers, les banques françaises encore épinglées

15:44 | AFP

Trois banques françaises sont à nouveau épinglées par des révélations de presse sur un scandale d'optimisation fiscale.

Les futures vedettes de l'entrepreneuriat

Édition du 20 Octobre 2018 | Kévin Deniau

Elles sont québécoises, émergentes et disposent d'un grand potentiel de développement dans les prochaines années. ...