Nouvelle nuit chaude pour le bitcoin

Publié le 08/12/2017 à 06:34

Nouvelle nuit chaude pour le bitcoin

Publié le 08/12/2017 à 06:34

Par AFP

Photo: 123rf.com

Le bitcoin était soumis à de fortes variations vendredi, le cours de la plus importante des cryptomonnaies différant aussi fortement selon les plateformes sur lesquelles elle se négocie.


Dans la nuit de jeudi à vendredi, le cours du bitcoin a brièvement dépassé les 17 000$US, avant de retomber moins de quatre heures plus tard à 14600$US, puis de rebondir à nouveau, d'après l'agence Bloomberg qui calcule un cours moyen basé sur plusieurs plateformes.


Sur l'une des plus grandes de ces plateformes, Coinbase, le cours de la monnaie virtuelle, dont la valeur n'est gagée sur aucun actif matériel sous-jacent, avait même frôlé les 19700$US jeudi peu avant 17H00 GMT.


Ces mouvements frénétiques surviennent alors que la plateforme boursière américaine Chicago board options exchange (CBOE) va lancer ses premiers produits en bitcoins dimanche et sera suivie le 18 décembre par l'américain CME (Chicago Mercantile Exchange), un des plus importants opérateurs boursiers mondiaux.


L'instabilité du bitcoin, qui ne valait que 1 000 dollars au début de l'année et n'a pas de cours légal, «empêche de dormir certains dirigeants des plus grandes banques mondiales», selon l'agence Bloomberg.


Les promoteurs du bitcoin reconnaissent en elle une monnaie qui s'affranchit des banques centrales et des gouvernements, tout en étant acceptée par une vaste communauté d'internautes et dans un nombre grandissant de transactions (restaurants, immobilier, etc.).


De nombreux économistes de renom, à l'instar des prix Nobel Joseph Stiglitz et Jean Tirole, sont montés au créneau ces derniers jours contre la flambée du bitcoin, décrite comme une «bulle spéculative» susceptible d'«imploser».


Les banquiers centraux, maîtres des monnaies traditionnelles et garants de la stabilité financière mondiale, ont quant à eux multiplié les avertissements, à l'image du gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau, estimant que ceux qui investissaient dans le bitcoin le faisaient «totalement à leurs risques et périls».


«Il suffirait qu'il y ait des petits à-coups pour que voyions le bitcoin perdre 50% de sa valeur», a estimé Kay Van-Perterson, spécialiste des cryptomonnaies pour Saxo Bank à Singapour.


Vers 11H15 GMT vendredi, le bitcoin évoluait autour de 14 600 dollars, selon le cours moyen calculé par l'agence Bloomberg.


Le bitcoin, qui ne valait que quelques cents en 2009 lors de son lancement, s'appuie sur un système de paiement de pair-à-pair basé sur la technologie infalsifiable dite «blockchain» ou «chaîne de blocs».


 


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le taux directeur canadien passe à 1,75%

Mis à jour le 24/10/2018 | La Presse Canadienne

La banque centrale justifie cette hausse par les perspectives économiques mondiales solides.

Les tensions commerciales au coeur de la décision de la BDC

Elle estime que ces facteurs réduiraient d’environ deux tiers de point de pourcentage le PIB du Canada d’ici 2020.

À la une

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.

La guerre en Asie est-elle inévitable?

17/11/2018 | François Normand

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

17/11/2018 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.