Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 12/09/2018 à 07:04

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 12/09/2018 à 07:04

[Photo:123rf]

La Bourse de New York penche vers une ouverture dans le vert mercredi, aidée par les résultats de la veille. Les investisseurs mettent de côté leurs craintes sur le commerce international, à l'aube d'une séance qui s'annonce plutôt calme.


Selon les contrats à terme sur les indices new-yorkais, le Dow Jones est attendu en hausse de 0,10% à 26 027 points, le Nasdaq en avance de 0,23% à 7529,25 points, et le S&P 500 en progression de 0,08% à 2892 points.


Contexte


Cette ouverture dans le vert s'inscrit «dans le sillage de la clôture des marchés la veille», ont commenté les experts de Mirabaud Securities Genève.


«Le marché devrait continuer d'être un peu hésitant du fait d'indicateurs contrastés. D'un côté, les petites entreprises américaines affichent un record d'optimisme, de l'autre, les actions en Chine évoluent autour de leur point bas de 2016», a estimé de son côté Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.


«Il est probable qu'un calendrier économique plutôt dénué de grandes annonces ne permette pas aux investisseurs de trancher entre l'optimisme et la prudence», a-t-il ajouté.


Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires, en particulier la Chine, continuaient à alimenter la prudence des acteurs de marché.


«Étant donné que les deux acteurs campent sur leur position, les opérateurs vont rester prudents», a indiqué David Madden, un analyste de CMC Markets.


«L'affrontement entre les États-Unis et la Chine domine l'actualité, mais cela vaut la peine de rappeler que Washington est encore en train de négocier avec le Canada», a-t-il ajouté.


Washington et Ottawa pourraient sceller prochainement un compromis pour moderniser l'accord de libre-échange nord-américain (Aléna), a laissé entendre mardi soir la ministre canadienne des Affaires étrangères.


À l'étranger


La Bourse de Hong Kong a terminé dans le rouge mercredi tout comme celles de Shanghai et Shenzhen, affectées par la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis et les craintes de contagion en provenance des marchés émergents.


La place hongkongaise a réalisé à nouveau mercredi une piètre performance dans un marché morose, malgré la bonne performance de Wall Street la veille, enregistrant même une perte de 20% par rapport à son record atteint en janvier dernier.


«Nous craignons que les tensions commerciales s'ajoutent au risque de détérioration de la croissance», a expliqué Sneha Sanghvi, responsable des marchés financiers asiatic à Westpac, selon Bloomberg TV.


Alors que la guerre commerciale que se livrent la Chine et les États-Unis s'exacerbe, le vice-Premier ministre chinois Hu ChunhuaLes a indiqué mercredi que les mesures protectionnistes constituaient «un très grave danger», lors au Forum économique mondial de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est.


La veille, la Chine a fait savoir qu'elle prévoyait de demander le 21 septembre à l'OMC l'autorisation d'imposer aux États-Unis des sanctions de plus 7 milliards de dollars par an, dans un litige vieux de cinq ans portant sur des mesures antidumping prises par Washington contre certains produits chinois


Le litige remonte à décembre 2013 lorsque la Chine avait déposé plainte auprès de l'OMC pour contester la manière dont l'administration américaine détermine si des exportations sont mises sur le marché américain à des prix abusivement bas, constituant du dumping.


À l'agenda


Outre la thématique commerciale, les investisseurs devraient se concentrer sur une série de statistiques.


Le livre Beige de la Réserve fédérale américaine, qui doit être publié en fin de journée, devrait «apporter des données importantes sur l'état de l'économie américaine», selon les experts de Mirabaud Securities Genève.


Avant cela, les investisseurs prendront connaissance des prix à la production en juillet et du niveau des stocks hebdomadaires de pétrole aux États-Unis.


L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) doit également publier son rapport mensuel.


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Bio-K Plus à la conquête de nouveaux marchés

Édition du 08 Décembre 2018 | Jean-François Venne

Série 4 de 4 - Découvrez une PME dont le chiffre d'affaires repose en grande partie sur l'exportation.En 2018, Bio-K ...

Attention... cette nouvelle dragonne est un cheval de Troie

BLOGUE. La cofondatrice de Prana se soucie autant de l'utilité sociale des entreprises que de leur rentabilité.

VIA Rail: Siemens remplacera la flotte du corridor Québec Windsor

Mis à jour à 15:21 | La Presse Canadienne

VIA Rail a besoin de 32 nouveaux trains bidirectionnels pour maintenir sa capacité actuelle de 9100 sièges.