Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 24/01/2017 à 07:14, mis à jour le 24/01/2017 à 07:34

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 24/01/2017 à 07:14, mis à jour le 24/01/2017 à 07:34

Photo: Shutterstock

1-Les Bourses américaines vont ouvrir près de l'équilibre mardi, tandis que les résultats trimestriels de plusieurs entreprises phares devraient retenir l'attention des investisseurs toujours en train de jauger les premières actions de Donald Trump.


2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq avancent de respectivement 0,01%, 0,03% et 0,06% dans les négociations précédant l'ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, est stable à 55,23$US.


3-Sur les marchés étrangers, le scénario a été semblable à la veille en Asie. Le Nikkei 225 a perdu du terrain, finissant en baisse de 0,55%. L'indice composite de la Bourse de Shanghai a de son côté gagné 0,20% et le Hang Seng de la Bourse de Hong Kong s'est élevé de 0,22%.


En Europe à la mi-journée, les principaux indices progressent. Le DAX de la Bourse de Francfort ajoute 0,25%, suivi du FTSE 100 de Londres qui prend 0,23% et enfin, le CAC 40 de la Bourse de Paris qui gagne 0,14%.


«L'attention continue de se porter sur le nouveau président américain et sa politique. Comme la direction que va prendre sa politique n'est pas explicite, les marchés boursiers se montrent incertains et piétinent», a expliqué, dans une note, Christian Schmidt, analyste de la banque Helaba en Europe.


L'activité en zone euro «débute à peu près aussi solidement qu'elle avait fini l'année 2016», ont noté de leurs côté les analystes d'ING. «La reprise de la zone euro se poursuit dans de bonnes conditions », ont aussi jugé les analystes de la banque Unicredit.


Avant les chiffres de la zone euro, la France avait ouvert le bal en publiant des chiffres marqués par une croissance de l'activité du secteur privé en nette accélération au mois de janvier, atteignant son plus haut niveau en cinq ans et demi.


4-À l'agenda économique, les reventes de maisons existantes de décembre sont attendues aux Etats-Unis. Le taux annualisé devrait avoir atteint 5,5 millions de changements de propriétaires.


Aucun indicateur n'est attendu au Canada.


5-Parmi les titres en action, l’épicier québécois Metro(Tor., MRU) a rapporté un bénéfice de 0,58$ par action à son premier trimestre de 2017, ce qui est conforme aux prévisions des analystes. Le chiffre d’affaires a toutefois été inférieur aux prévisions, soit de 2971,3 milliards de dollars, tandis que les analsytes tablaient sur des recettes de 3,006 milliards de dollars. La hausse des ventes des magasins comparables, de 0,7%, est inférieure aux attentes. Le recul de l’inflation des aliments sera un des sujets chauds qui seront abordés au cours de l’assemblée annuelle de Metro qui se tient à 10h à Montréal.


Anthony Zicha, de Banque Scotia, a ajusté sa prévision de bénéfice pour l’exercice 2017 de Gildan(Tor., GIL). M. Zicha revient de l’Imprinted Sportwear Show en Californie. Il a constaté que Gildan hausse ses prix de 2,8% dans la catégorie des vêtements imprimés, tout comme Fruit of the Loom. Mais la faiblesse persistante de la demande dans la division détail l’incite à abaisser sa prévision de bénéfice pour la faire passer de 1,78$ par action à 1,73$ l’action. Il réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 39$.


Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, publie ses prévisions de résultats du quatrième trimestre de BCE(Tor., BCE) le 2 février. Il s’attend à un bénéfice de 0,75$ par action et à ce que la société relève son dividende trimestriel de 5%. Il réitère sa recommandation neutre pour le titre et sa cible de 60$.


Dan Rollins, de RBC Marchés des capitaux, estime qu’Osisko Gold Royalties(Tor., OR) offre un rapport risque/rendement attrayant compte tenu de la possibilité qu’elle se verrait accorder une meilleure évaluation si elle déployait une partie de son encaisse de 500M$. L’analyste réitère sa recommandation surperformance pour le titre et laisse sa cible à 18$.


Au sud de la frontière, de nombreuses entreprises phares dévoilent leurs résultats du quatrième trimestre. Pour Verizon, les analystes attendent un bénéfice de 0,89$US par action. Pour 3M, les analystes visent un bénéfice de 1,87$US l’action et pour Johnson & Johnson(NY., JNJ), ils visent un profit de 1,56$US l’action.


 


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Des obstacles à court terme pour les actions?

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

Il n'est pas trop tard pour miser sur l'éclatement de DowDupont

Le colosse chimique DowDupont sur le point de se diviser en trois pour créer de la valeur.

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: