«La» vedette de la Bourse canadienne attaquée par un «short»

Publié le 04/10/2017 à 12:37, mis à jour le 07/10/2017 à 13:25

«La» vedette de la Bourse canadienne attaquée par un «short»

Publié le 04/10/2017 à 12:37, mis à jour le 07/10/2017 à 13:25

Par Yannick Clérouin

L’investisseur à découvert qui a contribué à faire tomber la pharmaceutique lavalloise Valeant(Tor., VRX), s’attaque à la coqueluche techno canadienne Shopify(Tor., SHOP), qui a connu une ascension fulgurante en Bourse dans la dernière année.


Le titre du spécialiste du commerce en ligne d’Ottawa chute de plus de 10% mercredi midi à 105,01$US, après que l’investisseur spécialisé dans la vente à découvert, Andrew Left, de Citron Research, ait largué une vidéo coup-de-poing envers Shopify.


Dans une enquête intitulée «le côté obscur de Shopify», le financier remet en question la qualité de la clientèle qui fait affaire avec Shopify. L’entreprise affirme servir plus de 500000 marchands à travers le monde. Or, la majorité des clients de Shopify ne sont pas des commerçants, mais des gens qui achètent un service et Shopify va jusqu'à leur fournir un thème et des stocks de produits à vendre.


M. Left affirme en outre que Shopify fait du marketing trompeur en affirmant que 2700 des marchands qui utilisent ses services deviennent millionnaires chaque jour.


« Nous espérons que Shopify fera l’objet d’une enquête minutieuse comme les nombreuses autres entreprises qui par le passé vendaient du rêve à des clients crédules »


Le site Web de Shopify invite même ses utilisateurs à démissionner de leur travail en remettant une lettre de fin d’emploi à leur patron, raconte M. Left.


Une image tirée du site de Shopify Canada.

M. Left, qui a vendu à découvert le titre, a fixé un cours-cible de 60$US pour Shopify. Cela représente un recul potentiel de 45% par rapport à son niveau de la veille. La cible moyenne des analystes qui suivent Shopify est de 108,78$US, selon Reuters. Six d'entre eux ont une recommandation d'achat fort, 11 d'achat et 12 sont neutres. Un seul analyste recommande la vente du titre.


J'avais émis des doutes quant à l’évaluation accordée au titre de Shopify dans ma chronique Pourquoi l’évaluation de cette vedette canadienne me tourmente.


Shopify n’a pas encore répliqué à cette attaque et n’a pas retourné les appels placés par les journalistes.


À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Uni-Sélect se met en vente, le PDG quitte

Mis à jour à 11:35 | Dominique Beauchamp

Le PDG quitte subitement et Uni-Sélect embauche JP Morgan pour un examen stratégique.

Aurora Cannabis bondit de plus de 18% lundi

Mis à jour le 17/09/2018 | AFP et La Presse Canadienne

Le producteur de marijuana serait en discussion avec Coca-Cola pour développer des boissons infusées.

À la une

Combien de temps les Québécois demeurent-ils propriétaires?

BLOGUE. Environ la moitié des acheteurs d'unifamiliales auront revendu leur propriété d'ici douze ans.

Entrepreneurs, osez vous surpasser!

BLOGUE INVITÉ. Du haut de ses 90 ans, Philippe de Gaspé Beaubien II peut encore captiver les audiences.

Universitas en rappel

BLOGUE. Pourquoi pas une dernière chanson sur les REEE et Universitas. Musique!