«La» vedette de la Bourse canadienne attaquée par un «short»

Publié le 04/10/2017 à 12:37, mis à jour le 07/10/2017 à 13:25

«La» vedette de la Bourse canadienne attaquée par un «short»

Publié le 04/10/2017 à 12:37, mis à jour le 07/10/2017 à 13:25

Par Yannick Clérouin

L’investisseur à découvert qui a contribué à faire tomber la pharmaceutique lavalloise Valeant(Tor., VRX), s’attaque à la coqueluche techno canadienne Shopify(Tor., SHOP), qui a connu une ascension fulgurante en Bourse dans la dernière année.


Le titre du spécialiste du commerce en ligne d’Ottawa chute de plus de 10% mercredi midi à 105,01$US, après que l’investisseur spécialisé dans la vente à découvert, Andrew Left, de Citron Research, ait largué une vidéo coup-de-poing envers Shopify.


Dans une enquête intitulée «le côté obscur de Shopify», le financier remet en question la qualité de la clientèle qui fait affaire avec Shopify. L’entreprise affirme servir plus de 500000 marchands à travers le monde. Or, la majorité des clients de Shopify ne sont pas des commerçants, mais des gens qui achètent un service et Shopify va jusqu'à leur fournir un thème et des stocks de produits à vendre.


M. Left affirme en outre que Shopify fait du marketing trompeur en affirmant que 2700 des marchands qui utilisent ses services deviennent millionnaires chaque jour.


« Nous espérons que Shopify fera l’objet d’une enquête minutieuse comme les nombreuses autres entreprises qui par le passé vendaient du rêve à des clients crédules »


Le site Web de Shopify invite même ses utilisateurs à démissionner de leur travail en remettant une lettre de fin d’emploi à leur patron, raconte M. Left.


Une image tirée du site de Shopify Canada.

M. Left, qui a vendu à découvert le titre, a fixé un cours-cible de 60$US pour Shopify. Cela représente un recul potentiel de 45% par rapport à son niveau de la veille. La cible moyenne des analystes qui suivent Shopify est de 108,78$US, selon Reuters. Six d'entre eux ont une recommandation d'achat fort, 11 d'achat et 12 sont neutres. Un seul analyste recommande la vente du titre.


J'avais émis des doutes quant à l’évaluation accordée au titre de Shopify dans ma chronique Pourquoi l’évaluation de cette vedette canadienne me tourmente.


Shopify n’a pas encore répliqué à cette attaque et n’a pas retourné les appels placés par les journalistes.


À suivre dans cette section


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Netflix augmente le prix de ses abonnements et bondit à la Bourse

15/01/2019 | AFP

Après cette décision stratégique, le titre du groupe américain prenait 5,40 % vers 10H55.

Bourse: Wall Street clôt en hausse dopée par Netflix et la Chine

Mis à jour le 15/01/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La perspective de réduction fiscale en Chine semble revigorer les marchés.

À la une

À surveiller: New Look, Savaria et Stornoway

Il y a 30 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de New Look, Savaria et Stornoway? Voici quelques recommandations d'analystes.

10 choses à savoir jeudi

Carte débit ou empreinte digitale? Faire des universités des incubateurs de startups. Piratez Tesla, gagnez une Model 3.

Voici le meilleur truc pour atteindre un objectif ambitieux!

BLOGUE. Une étude suisse a découvert ce qui permet de faire des étincelles dans une tâche barbante, mais importante.