La Caisse de dépôt affiche un rendement de 9,3% pour 2017

Publié le 21/02/2018 à 11:04

La Caisse de dépôt affiche un rendement de 9,3% pour 2017

Publié le 21/02/2018 à 11:04

Par Stéphane Rolland

La Caisse de dépôt et placement du Québec a enregistré un rendement de 9,3% en 2017, selon ses résultats annuels publiés mercredi. Le rendement est en ligne avec son indice de référence à 9,2%.


Les rendements des différents déposants se sont situés dans une fourchette de 8% à 10,9%, toujours en 2017.


Plus comparable aux grands régimes de retraite, le Régime de rentes du Québec (RRQ), le régime de retraite public auquel cotisent les travailleurs québécois et leurs employeurs, a dépassé ses comparables.


Lire aussi: REM: la Caisse se défend d'avoir laissé tomber Bombardier


En 2017, la RRQ a obtenu un rendement de 10,9%. La même année, le rendement annuel moyen des régimes de retraite canadiens a été de 9,7%, selon RBC Services aux investisseurs et de trésorerie. «Ils ont une perspective à très long terme, ce qui fait en sorte qu’ils peuvent prendre plus de risque », a expliqué Michael Sabia, le PDG de la Caisse, en conférence de presse. 


Sur cinq ans, le rendement est de 11,5%. «Si on compare la RRQ avec les autres, ils sont parmi les meilleurs des meilleurs», a insisté le dirigeant.


Par catégorie d’actifs, les revenus fixes ont obtenu un rendement de 3,5%, toujours en 2017. Les actions cotées en Bourse ont progressé de 9,5%. Les actions de sociétés privées ont avancé de 13%. Pour le portefeuille immobilier et celui des infrastructures, les rendements sont de 8% et 10,1%, respectivement.


L’actif de la Caisse a progressé de 7,9% à 298,5 G$. De cette progression, 24,6 G$ est tiré des rendements des placements et 3,2 G$ des dépôts.


Des marchés dispendieux


Au sujet des évaluations, M. Sabia constate que les multiples ont avancé plus rapidement que les bénéfices des entreprises. «Cette situation rend les marchés plus fragiles à une hausse inattendue des taux ou à un risque géopolitique », a-t-il expliqué.

Source: La Caisse de dépôt et placement du Québec


Son équipe s’est toutefois préparée pour profiter d’une correction, ajoute-t-il. «Nous sommes prêts pour une correction, assure-t-il. Nous avons un bassin de liquidités pour quand il y aura une correction.»


Le dirigeant a répondu qu’il jugeait le contexte plus risqué que lorsqu’il était à la même tribune l’an dernier. Il a pointé vers la politique fiscale aux États-Unis. «C’est plus dangereux vers la fin du cycle de proposer une réduction d’impôt non financé. » Un tel stimulus pourrait pousser l’inflation au-delà des attentes de la Fed.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

À la une

Hydro-Québec réclame des tarifs «dissuasifs» pour la crypto

BLOGUE. L'énergéticien demande de tripler le prix du kilowattheure pour décourager l’industrie blockchain.

Gestion de l’offre: ce que Trump et cies ne vous disent pas

16/06/2018 | François Normand

ANALYSE GÉOPOLITIQUE - Un débat d’idées est le bienvenu, mais encore faut-il considérer tous les éléments. Les voici.

Les Bourses au rouge, sur fond de début de «guerre froide commerciale»

15/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

«On savait que la menace de tarifs sur la Chine était réelle mais on pensait que Washington allait finir par négocier»