La Caisse aide Colabor à acheter un grossiste québécois

Publié le 15/02/2013 à 06:22, mis à jour le 15/02/2013 à 06:29

La Caisse aide Colabor à acheter un grossiste québécois

Publié le 15/02/2013 à 06:22, mis à jour le 15/02/2013 à 06:29

Par La Presse Canadienne

Colabor a mis la main qui distribue notamment de la viande, ce qui est complémentaire à Viandes Décarie Photo: Bloomberg

Le plus important distributeur alimentaire au Québec, Colabor, a reçu un important appui financier de la Caisse de dépôt et placement pour mettre la main sur le grossiste T. Lauzon.


Colabor versera environ 15 M$ pour Lauzon, qui se spécialise dans la distribution de viandes, de volailles, de poissons, de charcuteries et de produits d'épicerie. Lauzon approvisionne principalement hôtels et restaurants au Québec et en Ontario. Son usine de transformation, située à Montréal, vient tout juste d'être rénovée.


Dans un communiqué publié jeudi, le président et chef de la direction de Colabor, Claude Gariépy, a déclaré que l'acquisition allait permettre à l'entreprise d'accroître sa présence en Ontario, tout en jouant un rôle complémentaire aux activités de sa division Viandes Décarie.


Colabor émettra 3,97 millions d'actions à 7,55 $ chacune, ce qui lui permettra de recueillir quelque 30 M$. La Caisse de dépôt et la Financière Banque Nationale (FBN) en achèteront chacune la moitié. La FBN revendra son bloc à des petits investisseurs.


Les 30 M$ récoltés serviront à payer l'acquisition de T. Lauzon, à réduire l'endettement de l'entreprise et à financer d'autres projets de celle-ci. À la fin septembre, la dette totale de Colabor frisait les 189 M$.


Normand Provost, premier vice-président aux placements privés à la Caisse, a indiqué qu'en investissant dans Colabor, l'institution «participe à la croissance d'une entreprise québécoise importante au sein de son industrie».


La transaction a été annoncée une vingtaine de minutes avant la fermeture des marchés jeudi, alors que la négociation avait été temporairement suspendue sur les actions de Colabor. Le titre a clôturé à 7,72 $, en hausse de 0,4%, à la Bourse de Toronto.


Depuis un an, Colabor a perdu plus de 30% de sa valeur boursière en raison de difficultés financières. La direction tente actuellement de redresser la situation en améliorant l'efficacité de ses activités.

À suivre dans cette section

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Pourquoi Tim Hortons n'achète pas Burger King?

26/08/2014 | Yvan Allaire

BLOGUE. De plus petite taille, Tim Hortons est plus rentable, mieux gérée et a la même valeur boursière que Burger King.

Bombardier se bat contre Hitachi pour mettre la main sur une division de Finmeccanica

18/08/2014 | Dominique Froment

Bombardier vise croître dans le marché de la signalisation et serait bien placée pour acheter la société italienne.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le FMI renouvelle sa «confiance» à Lagarde après sa mise en examen

29/08/2014 | AFP

Le Fonds monétaire international (FMI) a renouvelé sa confiance vendredi à sa directrice ...

Bombardier: le premier opérateur du CSeries recule

29/08/2014 | lesaffaires.com

L’incertitude entourant la CSeries pousse le transporteur inaugural de l'avion à repousser le calendrier de livraisons.

Le bénéfice de Loto-Québec monte de 3,6%

29/08/2014

Loto-Québec a affiché vendredi un bénéfice net du premier trimestre de 291,2 millions $.