Voici 2 obstacles économiques que Québec doit vite surmonter

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Avril 2017

Voici 2 obstacles économiques que Québec doit vite surmonter

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Avril 2017

Par Mia Homsy

L'impact du vieillissement de la population a commencé à se faire sentir. Ce phénomène va considérablement s'accentuer au cours de la prochaine décennie, et les employeurs sont unanimes: le manque de main-d'oeuvre est déjà le principal frein à leur croissance. C'est inquiétant, mais le cercle vicieux qui peut en découler l'est plus encore. Le manque de main-d'oeuvre qualifiée peut freiner les investissements des entreprises au Québec en faveur d'autres juridictions, et donc aller jusqu'à compromettre des emplois existants.


À défaut d'une hausse marquée de la productivité, le vieillissement de la population limitera la croissance économique à long terme du Québec à une valeur variant de 1 à 1,5%. Rappelons qu'au cours des 20 dernières années elle s'est plutôt située autour de 2%. La seule façon d'atténuer les effets de ce vieillissement est de faire un meilleur usage des talents. C'est ce que tente d'accomplir le gouvernement avec son dernier budget.


Les années d'austérité budgétaire ont permis de dégager une marge de manoeuvre que le gouvernement a choisi d'investir notamment dans la formation, l'éducation et l'innovation pour mieux répondre aux besoins en matière de main-d'oeuvre. Le budget annonce une série de mesures visant à atténuer deux problèmes importants à ce chapitre : la piètre performance du Québec quant à l'intégration des immigrants au marché du travail et quant à l'attraction d'étudiants internationaux.


D'une part, c'est à Montréal que le taux de chômage des immigrants est le plus élevé parmi les principales villes nord-américaines comparables. Pour répondre à cet enjeu, des sommes seront consacrées à la reconnaissance des compétences des immigrants, à leur francisation, à l'appui des employeurs et à la première expérience de travail. Ces mesures très ciblées vont dans la bonne direction, mais il faudra aller plus loin et exiger l'engagement des ordres professionnels pour arriver à des résultats à la hauteur des besoins.


D'autre part, il est inquiétant de constater que le Québec a glissé au rang de la province canadienne qui attire le moins d'étudiants internationaux, lesquels représentent pourtant un bassin de talents à privilégier. Depuis 2000, la croissance du nombre d'étudiants internationaux a été de 181 % au Québec, comparativement à 893 % en Colombie-Britannique. Pour renverser la tendance, le gouvernement annonce qu'une stratégie sera déployée pour attirer ces étudiants. Une telle stratégie est nécessaire, mais il faudra attendre de voir si les cibles et les moyens de les atteindre seront suffisamment ambitieux.


Finalement, on ne peut qu'applaudir le réinvestissement en éducation et en formation continue, surtout que l'objectif annoncé est d'améliorer la réussite scolaire et l'adéquation entre la formation et les besoins. Encore faudra-t-il voir le contenu de la prochaine politique sur la réussite éducative, qui se fait attendre, pour savoir si ces sommes se traduiront en résultats concrets sur le terrain.


Les orientations énoncées dans le dernier budget sont bien adaptées à la situation économique du Québec et appuient sur les bons leviers. Les résultats dépendront toutefois de la façon dont les mesures seront appliquées et de l'utilisation qu'en feront les citoyens et les entreprises.


EXPERTE INVITÉE


Mia Homsy est directrice générale de l'Institut du Québec (IdQ) depuis sa fondation en février 2014.


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

5 règles de bon sens financier

13/09/2017 | lesaffaires.com

«Les finances personnelles sont nettement plus importantes que la gestion de portefeuilles», assure ce... gestionnaire.

Finances: la grave erreur que Québec doit éviter

Édition du 26 Août 2017 | Mia Homsy

BLOGUE INVITÉ. Des voix se font entendre pour demander qu'on investisse les sommes du Fonds des génération.

À la une

Airbus prend le contrôle du CSeries

Airbus prend le contrôle du projet CSeries en acquérant une participation de 50,1% dans la ...

Quelques éclaircissements sur la vente de la CSeries

CHRONIQUE. Sous le couvert de l'anonymat, un ingénieur d'Airbus témoigne...

CSeries: Bombardier pourrait racheter la participation de Québec

Pour se sortir du bourbier, Bombardier pourrait racheter la participation de Québec dans le programme CSeries.