Voici 2 obstacles économiques que Québec doit vite surmonter

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Avril 2017

Voici 2 obstacles économiques que Québec doit vite surmonter

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Avril 2017

Par Mia Homsy

L'impact du vieillissement de la population a commencé à se faire sentir. Ce phénomène va considérablement s'accentuer au cours de la prochaine décennie, et les employeurs sont unanimes: le manque de main-d'oeuvre est déjà le principal frein à leur croissance. C'est inquiétant, mais le cercle vicieux qui peut en découler l'est plus encore. Le manque de main-d'oeuvre qualifiée peut freiner les investissements des entreprises au Québec en faveur d'autres juridictions, et donc aller jusqu'à compromettre des emplois existants.


À défaut d'une hausse marquée de la productivité, le vieillissement de la population limitera la croissance économique à long terme du Québec à une valeur variant de 1 à 1,5%. Rappelons qu'au cours des 20 dernières années elle s'est plutôt située autour de 2%. La seule façon d'atténuer les effets de ce vieillissement est de faire un meilleur usage des talents. C'est ce que tente d'accomplir le gouvernement avec son dernier budget.


Les années d'austérité budgétaire ont permis de dégager une marge de manoeuvre que le gouvernement a choisi d'investir notamment dans la formation, l'éducation et l'innovation pour mieux répondre aux besoins en matière de main-d'oeuvre. Le budget annonce une série de mesures visant à atténuer deux problèmes importants à ce chapitre : la piètre performance du Québec quant à l'intégration des immigrants au marché du travail et quant à l'attraction d'étudiants internationaux.


D'une part, c'est à Montréal que le taux de chômage des immigrants est le plus élevé parmi les principales villes nord-américaines comparables. Pour répondre à cet enjeu, des sommes seront consacrées à la reconnaissance des compétences des immigrants, à leur francisation, à l'appui des employeurs et à la première expérience de travail. Ces mesures très ciblées vont dans la bonne direction, mais il faudra aller plus loin et exiger l'engagement des ordres professionnels pour arriver à des résultats à la hauteur des besoins.


D'autre part, il est inquiétant de constater que le Québec a glissé au rang de la province canadienne qui attire le moins d'étudiants internationaux, lesquels représentent pourtant un bassin de talents à privilégier. Depuis 2000, la croissance du nombre d'étudiants internationaux a été de 181 % au Québec, comparativement à 893 % en Colombie-Britannique. Pour renverser la tendance, le gouvernement annonce qu'une stratégie sera déployée pour attirer ces étudiants. Une telle stratégie est nécessaire, mais il faudra attendre de voir si les cibles et les moyens de les atteindre seront suffisamment ambitieux.


Finalement, on ne peut qu'applaudir le réinvestissement en éducation et en formation continue, surtout que l'objectif annoncé est d'améliorer la réussite scolaire et l'adéquation entre la formation et les besoins. Encore faudra-t-il voir le contenu de la prochaine politique sur la réussite éducative, qui se fait attendre, pour savoir si ces sommes se traduiront en résultats concrets sur le terrain.


Les orientations énoncées dans le dernier budget sont bien adaptées à la situation économique du Québec et appuient sur les bons leviers. Les résultats dépendront toutefois de la façon dont les mesures seront appliquées et de l'utilisation qu'en feront les citoyens et les entreprises.


EXPERTE INVITÉE


Mia Homsy est directrice générale de l'Institut du Québec (IdQ) depuis sa fondation en février 2014.


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

Sur le même sujet

La Place Bell, nouvelle fierté de Laval

Édition du 17 Juin 2017 | Claudine Hébert

Depuis plus de 10 ans, Laval attendait ce moment : la construction d'un amphithéâtre de 10 000 sièges. C'est ...

Trump promet l'équilibre budgétaire en sabrant les programmes sociaux

23/05/2017 | AFP

L'administration Trump a dévoilé mardi un projet de budget qui prévoit un bond des dépenses sécuritaires mais...

À la une

La face cachée des crédits d’impôt aux entreprises du multimédia

15:14 |

Ceux qui veulent faire du Québec et de Montréal des plaques tournantes du secteur numérique devraient faire ceci.

Subventions aux entreprises étrangères: un débat doit avoir lieu

Mis à jour le 21/06/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Tant mieux pour les entreprises étrangères subventionnées, mais pas au détriment des entreprises locales.

Les crédits d'impôt, les entreprises étrangères, la pénurie de main-d'oeuvre... et Ubisoft

22/06/2017 | Courrier des lecteurs

«Nous sommes la plus grande porte d’entrée de l’industrie techno-créative au Québec.»