Bombardier gagne une manche contre Metrolinx

Publié le 19/04/2017 à 13:46

Bombardier gagne une manche contre Metrolinx

Publié le 19/04/2017 à 13:46

Par La Presse Canadienne

Photo: Bloomberg

L'agence ontarienne de transport régional Metrolinx a échoué dans sa tentative visant à annuler le contrat de 770M$ octroyé à Bombardier (Tor., BBD.B) pour 182 voitures de trains légers.


Dans une décision rendue mercredi, le juge Glenn Hainey, de la Cour supérieure de l'Ontario, a tranché en faveur du constructeur de matériel roulant et d'avions, qui tentait d'obtenir une injonction.


Cela oblige les deux parties à s'asseoir afin de trouver une solution. Bombardier et Metrolinx n'avaient pas commenté dans l'immédiat.


L'agence ontarienne avait émis un avis d'intention en octobre dernier en vue de résilier l'entente, affirmant que Bombardier avait raté plusieurs échéances afin de lui livrer un prototype.


L'agence ontarienne faisait valoir l'urgence d'agir pour identifier un nouveau fournisseur afin de respecter l'échéancier de 2021 pour la mise en service de la ligne ferroviaire Eglinton Crosstown à Toronto, dont la facture est estimée à 5,3 milliards de dollars. 


Bombardier répliquait en disant avoir identifié les problèmes ayant provoqué les retards et se disait en mesure de débuter la production dès novembre 2018.


 


 


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Que faire avec les titres de Bombardier, Banque Royale et Roots?

À surveiller: Bombardier, Banque Scotia et Rogers

11/06/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Bombardier, Banque Scotia et Rogers? Voici quelques recommandations qui pourraient ...

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...