Titres québécois: pas de réaction à l'élection du PQ

Publié le 05/09/2012 à 11:14, mis à jour le 05/09/2012 à 11:24

Titres québécois: pas de réaction à l'élection du PQ

Publié le 05/09/2012 à 11:14, mis à jour le 05/09/2012 à 11:24

Par Marie-Claude Morin

Le Canadien National est le titre le plus important de l'Indice Québec.

L'Indice Québec de la Financière Banque Nationale reste de glace face à l'élection d'un gouvernement péquiste minoritaire.


Regroupant près d'une soixante de sociétés québécoises cotées en Bourse, l'indice n'affichait qu'une baisse de 0,12 $, à 110,76 $, mercredi en fin d'avant-midi.


«Il n'y a pas beaucoup de volatilité sur les marchés boursiers en général aujourd'hui et les titres québécois ne bougent pas vraiment», observe Marco Lettieri, économiste à la Financière Banque Nationale.


Les titres boursiers des entreprises de la Belle Province ont fluctué de façon semblable à l'ensemble de ceux cotés à la Bourse de Toronto ces dernières semaines. «Nous n'avons pas observé de craintes liées à la situation politique», dit M. Lettieri.


Le titre du Canadien National, le plus important dans l'indice en termes de capitalisation boursière, recule de 0,79 $ ou 0,88% à 88,94 $, tandis que le deuxième plus imposant titre de l'indice, BCE, gagne 0,09 $ ou 0,2 % à 44,16 $.

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Péladeau doit vendre ses actions de Québecor, dit Legault

09/03/2014

Le chef de la CAQ a fourbi ses armes et a carrément remis en question l'indépendance de l'empire médiatique.

L'événement le plus médiatisé de 2012 au Québec est...

Mis à jour le 19/12/2012

L'élection d'un gouvernement minoritaire péquiste a été la nouvelle la plus ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Votre rémunération augmente bien moins rapidement qu'au Canada

Le salaire des Québécois est celui qui croît le moins vite au pays.

Bourse: Wall Street rebondit pour une quatrième journée

Il y a 23 minutes | lesaffaires.com

MISE À JOUR. Wall Street en hausse pour une quatrième journée.

Uni-Sélect remet graduellement le pied sur l'accélérateur

Édition du 20 Décembre 2014 | Dominique Beauchamp

Exclusif. Notre entrevue éditoriale avec Richard Roy, le pdg d'Uni-Sélect.