À chaque cycle, le Canada invite les scandales


Édition du 21 Avril 2018

On sait déjà que la Bourse canadienne ivaut à seulement 3 % de la valeur boursière mondiale et que sa concentration dans les ressources la marginalise.
L'indice S&P/TSX compte également bien peu de sociétés des industries de la technologie et de la ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Chute du pétrole: il ne faut pas crier au loup

Mis à jour le 09/11/2018 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Aux dires de deux experts, le déclin record du pétrole n'envoie pas de signal économique.

Les fondamentaux, la chimie et le mental

09/11/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Quoi faire quand la Bourse se met à faire du yo-yo ? Surtout pas ceci...

À la une

Les «turbulences» aux États-Unis sont une occasion pour le Canada, selon Mitch Garber

Voici le plan de match du président du conseil d'Investir au Canada pour attirer davantage d'investisseurs étrangers.

Bourse: Wall Street termine sur une note négative

Mis à jour à 17:00 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La séance était très hésitante entre la faiblesse du secteur de l’énergie, le repli de grands noms.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

06:54 | LesAffaires.com et AFP

«Les facteurs baissiers sont nombreux.»