Vanguard : les changements d'indices auront peu d'impacts

Publié le 25/10/2012 à 10:24

Vanguard : les changements d'indices auront peu d'impacts

Publié le 25/10/2012 à 10:24

Le fait que Vanguard ait récemment décidé de changer les indices de plusieurs de ses fonds négociés en Bourse (FNB) n'aura pas beaucoup d'effets négatifs sur les investisseurs au détail, selon Raymond Kerzérho, président, comité de l'investissement et directeur de la recherche chez PWL Capital.


D'après Raymond Kerzérho, Vanguard devait procéder à ces changements pour conserver ses frais les plus bas possible. En effet, les fournisseurs d'indices demandent des honoraires aux firmes de gestion pour utiliser leurs indices. Puisque MSCI, l'ancien fournisseur de Vanguard, allait augmenter ses honoraires, une décision s'imposait.


« Puisque Vanguard exige elle-même des frais de gestion qui couvrent tout juste ses propres frais d'exploitation, ne pas réagir l'aurait contrainte à hausser les frais qu'elle facture aux investisseurs. Le changement annoncé lui permettra de maintenir ses frais de gestion, et même éventuellement de les réduire », écrit Raymond Kerzérho dans une lettre à ses clients.


En plus de lui permettre de garder ses frais bas, ces changements d'indices n'engendreront pas de gains en capital imposables. Toutefois, le fonds d'actions canadiennes de Vanguard perdra en diversité puisqu'il ne regroupera plus que 77 titres au lieu de 102.


« Exception faite de la moindre diversification du FNB d'actions canadiennes, ces changements n'entraînent pas d'effets négatifs. On ne prévoit aucun impôt supplémentaire et de plus la méthode de construction des portefeuilles demeurera tout aussi rigoureuse qu'auparavant, souligne-t-il dans sa note aux clients. Nous croyons que les investisseurs y gagnent au change. »


SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Trop d'attention donnée aux actions américaines, selon Vanguard

28/01/2015 | Jade Hemeon, Investment Executive

INSIDE ETF – La force du marché américain des actions ainsi que celle de sa devise ne doivent pas ...

REER: s'inspirer des fortunes privées

Édition du 24 Janvier 2015 | Dominique Beauchamp

Chaque période de REER, les placements reviennent à l'avant-scène des préoccupations. Cette année, la tâche ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

De tuile en tuile pour Bombardier et des chicanes à prévoir

31/01/2015 | René Vézina

Bombardier fait régulièrement les manchettes depuis le début de l’année mais pas pour les bonnes raisons.

REER ou RVER : lequel choisir ?

31/01/2015 | Dominique Lamy

Faut-il préférer le RVER, ce nouveau venu, au bon vieux REER?

Dix tendances en tourisme pour 2015

Édition du 31 Janvier 2015 | Martin Jolicoeur

S’il existe une industrie qui n’évolue pas en vase clos, c’est bien celle du tourisme. ...