Le recul des PME n'est pas de mauvais augure


Édition du 27 Septembre 2014

Le recul des PME à la Bourse américaine, qu'on ressent plus depuis mars, n'aura pas d'effet de contagion sur le S&P 500, assure Vincent Delisle, de Banque Scotia.
L'indice américain Russell 2000 est techniquement faible, mais ça n'est jamais un signal précurseur ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

À surveiller: Scotia, BMO et Tiffany

29/08/2018 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres Scotia, BMO et Tiffany? Voici quelques recommandations d’analystes.

Le bénéfice de la Scotia glisse au 3e trimestre

La banque a tout de même rehaussé de 3 cents son dividende, à 85 cents par action.

À la une

La guerre en Asie est-elle inévitable?

17/11/2018 | François Normand

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

17/11/2018 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?