Hydro One: du potentiel, mais risque de panne de croissance

Publié le 01/06/2018 à 13:40

Le courant ne passe pas entre les Ontariens et Hydro One (H). L’ancienne société d’État privatisée par les libéraux de Kathleen Wynne est devenue la cible du mécontentement des électeurs. Le titre en fait les frais. Les analystes voient d’un ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Stella-Jones : le prix du bois lui joue des tours

Les analystes misent sur le rebond du fournisseur de traverses, de poteaux et de bois résidentiel dès 2019.

Transition énergétique : prêt, pas prêt, on la fait ?

BLOGUE. D’ici 2030, le gouvernement du Québec vise à réduire de 40 % la consommation de ...

À la une

CDPQ : des enjeux de gouvernance font ombrage aux bons résultats

Les déboires de la filiale Otéra Capital ouvrent la voie à une réflexion plus large.

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse échappe aux pertes

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.